Etude du processus retardateur de flamme induit par la carbonisation ablative de matériaux polymères : application aux matériaux intumescents

par Michel Le Bras

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Jean-Marie Leroy.

Soutenue en 1997

à Lille 1 .


  • Résumé

    La formulation d'un nouveau matériau polymère dont l'inflammation est retardée par un processus de carbonisation superficielle de type ablatif, en particulier l'intumescence, est étudiée en considérant la protection et l'intérêt économique du matériau. La première partie (tome 1) concerne des matériaux modèles. La caractérisation des carbones protecteurs nécessite des techniques analytiques utilisées classiquement avec les charbons fossiles (XRD, diffusion Raman et XPS), les polymères (RMN du #1#3c et du #1h des solides, RPE, absorption IR) et les phosphates (RMN du #3#1p des solides). Le revêtement carbone intumescent est un système catalytique : espèces acides minérales supportées par une charpente carbonée (polyaromatiques pontes par des motifs polymères). L'exploitation des données cinétiques, obtenues dans les conditions quasi-réelles d'un incendie, valide un modèle unidirectionnel de dégradation qui explique les performances des matériaux en terme de flux de chaleur. Dans la seconde partie (tome 2), la performance retard de flamme (fr) d'une formulation thermoplastique intumescente ou carbonisante est expliquée par le comportement antagoniste ou en synergie des adjuvants associés et la composition de la matrice polymère.

  • Titre traduit

    Ablative carbonisation of polymeric materials, a fire retardancy process applied to intumescent materials : models, prospective studies and applications


  • Résumé

    Les caractéristiques chimiques (acidité, teneur en radicaux libres) ou physico-chimiques (organisation de la phase amorphe, structure du carbone, présence d'espèces cristallisées) expliquent la performance fr. L'intérêt de l'association d'adjuvants phosphates ou borates à des agents dérivés de la silice et d'une fonctionalisation du polymère est prouvé. Des associations de polymères, qui comprennent au moins une résine apte à la carbonisation et qui évitent le phénomène de rejet (exsudation) des adjuvants, se substituent aux agents de carbonisation classiques (polyols) avec des performances fr comparables. Ces nouveaux matériaux intumescents, de coûts égaux voire inférieurs à ceux actuellement utilisés, sont en cours de développement industriel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (378-10 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 10 f. (t. 1) et f. 364-378 (t. 2)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Lilliad Learning Center Innovation (Villeneuve d'Ascq, Nord).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1997-201
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.