La frontière avantage stratégique dans la compétition globale : le cas de la filière horlogère franco-suisse

par Charles-Yvan Bobillier-Chaumon

Thèse de doctorat en Analyse et politique économiques

Sous la direction de Jacky Perreur.

Soutenue en 1997

à Dijon .


  • Résumé

    La trajectoire jurassienne illustre un processus de globalisation qui renforce la frontière. La localisation frontalière est en effet un avantage compétitif pour l'entreprise globale, permettant de discriminer pour obtenir des rentes et de renforcer les avantages comparatifs d'une division internationale du travail en jouissant des avantages de milieu. Les firmes contrarient l'unification des marches privilégiant un système d'emploi hiérarchisé. Les ségrégations dont font l'objet les travailleurs selon leur qualification et les unités de production selon leur contribution à la valeur ajoutée, transposent la frontière au sein des multinationales. Le syndrome maquiladoras signifie que les firmes gèrent l'éloignement en substituant la sous-traitance frontalière aux flux de travailleurs. Vecteur de discrimination la frontière permet de manipuler la proximité économique relative définie par la distance géographique juridique ou psychologique. . . . Ses attributs légaux font de la frontière un outil structurant de l'espace économique, évoluant avec les conditions techniques d'échange et de production. C'est donc le contexte technologique qui détermine la substance de la frontière, conditionnant les phases d'internalisation et d'externalisation des activités par rapport à la frontière. A travers des processus productifs éclatés entre des espaces nationaux spécialisés, l'ère des communications planétaires totales permet paradoxalement de renforcer les frontières. Ainsi les firmes, composent et décomposent l'espace économique, elles font et défont les frontières. La réalité persistance de la disjonction ne permet pas d'évoquer un bassin d'emploi ou un district industriel transfrontalier. Des lors que l'intégration oblige les pays à se spécialiser pour obtenir des complémentarités dans leurs avantages comparatifs, les trafics frontaliers aggravent les disparités plus qu'ils ne les ajustent.

  • Titre traduit

    The frontier as a strategic expedient in global competition : the case of the French-Swiss watchmaking industry


  • Résumé

    The evolution of watchmaking industry in the French-Switzerland Jura shows us a process of globalization which reinforce the dividing line. Indeed the borderland location give an outstanding competitive advantage to the global firm allowing them to discriminate in order to obtain a rent, and increase comparative advantage of the international division of labor, as they can exploit at the same time the advantage of an industrial district. Global firms don't want to unify borderland markets, they prefer to introduce a hierarchical organization with a segmented, productive system. The discrimination of workers according to their qualification and the segregation of the unit of production according to their added-value transpose the frontier inside the global firm. The maquiladoras syndrome means that firms admiministrate the distance in substituing border sub-contractors to the commuters. As a vector of discrimination the boundary allows to manipulate relative economic proximity which is conditionned by geographical, legal or psychological vicinity. Thus the boundary is a tool of discrimination for the global firm, which allow to structurate economic space and which is subordonated to technological conditions. Then technological evolutions settle the substance of the dividing line, conditionning the stage of integration or outsourcing of the borderland production. With segmented productive system between specialized national economies, the era of the total world wide communications let paradoxically to reinforce boundaries. Global firms compose and recompose economic space, they set and reset the frontier, in respect of technological contraints. Then there is no transborder industrial distrit, nations spesialize themself in order to become complementary, the more they are different the more they are complementary. Statistical evidences draw that borderland barters reinforce the dividing line and worsen local disparities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (450 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 351-383, 520 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TEDIJON/1997/20

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1081-1997-27
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.