Performance, complémentarité et spécialisation des différentes formes d'organisation dans le secteur de l'assurance

par Fabrice Roth

Thèse de doctorat en Sciences de gestion. Finance

Sous la direction de Gérard Charreaux.

Soutenue en 1997

à Dijon .


  • Résumé

    Dans le cadre des théories contractuelles, toute organisation peut être vue comme un ensemble de contrats implicites et explicites, déterminant un rapport aux actifs, entre des individus opportunistes et assumant des fonctions identifiées (assomption du risque, décision. . . ). Un raisonnement en termes de sélection naturelle (les organisations minimisent les couts pour survivre) et d'avantages/couts doit donc conduire à observer des choix d'activité différents. Le secteur de l'assurance permet d'appréhender cette complexité organisationnelle, à partir des relations unissant créancier résiduel, salarie, dirigeant, souscripteur (fusionnant les fonctions de créancier et de client). L'étude des différentes formes juridiques conduit à s'interroger sur la relation triangulaire entre créanciers résiduels, souscripteurs et dirigeants. Par exemple, les sociétés anonymes d'assurances sont caractérisées par la séparation complète de ces trois fonctions, alors que les mutuelles d'assurances fusionnent la fonction de propriété avec celle de souscripteur. Les formes de distribution alternatives (courtage, agence, salariat) se distinguent également par une intégration plus ou moins forte de la fonction de commercialisation au sein des entreprises. L'Etat, au travers de la fonction de régulation et comme actionnaire principal des entreprises publiques, modifie la nature des arrangements contractuels prives. L'étude empirique effectuée sur données françaises permet de montrer un positionnement, au niveau des politiques de souscription et d'investissement, spécifique à chaque forme d'organisation. De plus, la décision d'intégration de la fonction de commercialisation correspond aux hypothèses de la théorie des couts de transaction.

  • Titre traduit

    Performance, complementarity and specialization of the different organizational forms in the insurance industry


  • Résumé

    Using the new institutional framework, this research is concerned with the comparative efficacy of alternative mode of governance in the insurance industry : in one hand, state-owned, private stock and mutual organizational forms; in the other hand, degrees of vertical integration. We provide French empirical evidence that suggests : 1. The different contractual arrangements adopt a specific behavior in regard to the underwriting and investment policy, supporting the theory predictions; 2. The choice of a distribution system is based upon the critical dimensions (frequency, uncertainty, asset specificity) of the transaction costs theory.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(335 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 287-304, 230 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TEDIJON/1997/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1081-1997-2
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.