Individualisme et conventions dans le mythe de Don Juan

par Marie-Pierre Fiorentino

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Pierre Livet.

Soutenue en 1996

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'individualisme est l'ideologie fondatrice de notre societe : l'etat doit etre au service des individus, non l'inverse ( holisme ). Pourtant, on accuse d'"individualisme" ceux qui ont un comportement apparemment susceptible de leser les autres. L'individualisme est donc une valeur fondamentale reconnue dans le droit ( liberte individuelle) et un defaut (forme d'egoisme). Cette ambiguite se comprend si on admet que l'obstacle majeur a l'epanouissement de l'individu n'est pas constitue par les lois mais par les conventions. Le "mythe" de don juan (l'appellation est contestable) offre un champ d'etudes commode de la confrontation entre conventions et individus car, ne dans la societe holiste (dix-septieme siecle) il permet de suivre a travers l'evolution de la figure donjuanesque l'elaboration du concept d'individu dans les mentalites et les lois. Cette elaboration s'observe d'abord dans l'elaboration du mythe : l'acte createur force l'individu a sortir du cadre conventionnel; la societe lui impose de respecter des "convenances". Le resultat de cette double necessite est une trame dramatique ou les conventions ( honneur, declaration, promesse) laissent au fil des siecles le premier role a l'individu (don juan et ses victimes). L'age classique revelait a travers les aventures de don juan la peur du desordre contrariee par le besoin de liberte. Mais don juan n'etait pas encore individualiste, n'etant pas reconnu en tant qu'individu. Le dixneuvieme siecle invente au heros une enfance et un nouveau destin; la figure du libertin puni eclate en personnages illustrant l'individualisme sous ses deux formes et montrant que l'individualisme a besoin des conventions pour se forger. Si la figure ne disparait pas avec la liberation des moeurs, c'est que les conventions ne sont pas le seul obstacle a la liberte; l'age, le temps, la mort sont ineluctables; ainsi don juan devient la figure des limites de l'homme.

  • Titre traduit

    Individualism and conventions in the myth of don juan


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 562 f

Où se trouve cette thèse\u00a0?