Machiavel et la politique du moindre mal

par Gérald Sfez

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Lyotard.

Soutenue en 1996

à Paris 8 .


  • Résumé

    Il s'agit de penser, a la lumiere de machiavel, la politique comme politique du moindre mal. Celle-ci repose sur une maniere de penser l'economie du mal qui n'attenue en rien sa radicalite. Ce travail a pris deux formes : celle d'un commentaire analytique du prince et celle d'une reprise synthetique de l'ensemble de l'oeuvre de machiavel, s'achevant sur une etude des lectures exemplaires. Cette conception de la fecondite politique des evenements de radicalite du mal, dans la pensee de leur economie, se revele aussi bien dans l'exercice de la cruaute ponctuelle du prince que dans le surgissement des tumultes ou l'emploi de la terreur republicaine et l'application de la severite de la loi. Machiavel a pense la fecondite de la deliaison dans la constitution du lien social, pour ce qui concerne le devenir de l'etat depuis sa fondation et particulierement la double faculte de se ressourcer au differend entre les humeurs et au registre de l'institution. L'histoire est le lieu du conflit insoluble entre la fortune, comme instance irremediable - quelles que soient les victoires transitoires remportees contre elle-, et la virtu qui seule peut se mesurer a elle, suivant sa demesure et en ne se fiant pas aux seules coordonnees de la raison. Elle se decouvre comme le lieu d'essais de la liberte sur des scenes de gloire. Le politique se comprend depuis une esthetique du sublime a peine en relation avec l'apprehension esthetique propre a la renaissance. Bien loin d'avoir dechiffre la realite effective des choses politiques contre tout un arriere plan mythologique, c'est avec et contre ce dernier que machiavel a pu se frayer un chemin vers une intelligence du politique. Cette pensee du politique releve d'une ecriture du maintien de la contradiction qui ne construit de coherence qu'en en deconcertant les reperes.

  • Titre traduit

    Machiavelli and politic of the lesser evil


  • Résumé

    It is a question of conceiving in the wake of machiavelli of politics as the politics of the lesser evil. This politics is based on a manner of thinking the economy of evil that does not in any way attenuate the radical nature of the latter. This work has taken two forms : an analytical commentary of the prince and an overall synthesis of machiavelli's work which ends with a study of representative readings. This conception of the political fecondity of events of radical evil, in the thought of their economy, is revealed as much in the exercise of the prince's limited cruelty as in the eruption of turmoil or the use of republican terror and the application of the harshness of the law. Machiavelli conceived the fecundity of unlinking (deliaison) in the constitution of the social bond with respect to the evolution of the state from its foundation and particularly its dual ability of renewing itself through the differend between moods and through the institutional register history is the place of insoluble conflict between fortune as an irreparable authority (whatever temporary victories there may he against her) and virtu, which, not trusting in reason's parameters, alone can pit itself against her and follow her excesses. History is revealed as the place in which liberty is tried out on the stage of glory politics is understood from the perspective of barely an aesthetic of the sublime that is linked to the aesthetic apprehension distinctive of the renaissance. Far from having unraveled the concrete reality of political life against a mythological background, it's with and against such a background that machiavelli was able to make his way towards an understanding of the political. This conception of the political emerges out of a writing that maintains the contradiction and constructs coherence only through confounding guideposts.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Presses universitaires de France à Paris

Machiavel, la politique du moindre mal


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (1343 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 1309-1329

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 517/1,2,3 THC
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Presses universitaires de France à Paris

Informations

  • Sous le titre : Machiavel, la politique du moindre mal
  • Dans la collection : Bibliothèque du Collège international de philosophie
  • Détails : 1 vol. (IX-358 p.)
  • ISBN : 2-13-050101-X
  • Annexes : Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.