Evaluation des effets du champ magnetique de tres basse frequence (50-hz) sur la fonction pineale et immuno-hematologique. Etude circadienne chez l'homme et in vitro chez le rat

par BRAHIM SELMAOUI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Yvan Touitou.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La question du risque eventuel sur la sante par exposition aux champs electriques et/ou magnetiques est devenue une preoccupation des scientifiques et un debat public important. Dans le present travail nous avons realise une double approche, fondamentale et clinique. Sur le plan fondamental, des rats males wistar ont ete exposes a differentes intensites du champ magnetique (1, 10 et 100 t) avec un systeme fonctionnant selon le principe des bobines d'helmholtz. Les animaux ont ete divises en deux groupes: l'un expose pendant 12h (exposition aigue) et l'autre pendant un mois a raison de 18h par jour (exposition chronique). L'exposition aigue (12h) au champ magnetique n'entraine une diminution du pic nocturne de la melatonine serique et de l'activite nat qu'avec l'intensite la plus elevee (100 t). L'exposition chronique (un mois) au champ magnetique de 10 et 100 t entraine une diminution du pic nocturne de la melatonine serique ainsi que l'activite de la nat. L'apparition d'un effet avec 10 t en exposition chronique est en rapport avec la duree d'exposition et peut correspondre a un effet cumulatif des champs magnetiques. En resume cette etude montre que le champ magnetique de tres basse frequence (50-hz) diminue la concentration nocturne de melatonine rapportee a une diminution de l'activite de la nat. Sur le plan clinique, l'etude a ete realisee sur 32 hommes volontaires ages de 20 a 30 ans en bonne sante. Les sujets ont ete divises en deux groupes de 16 sujets chacun: un groupe etant expose et l'autre constituant le groupe temoin non expose. Deux modalites d'exposition de champ ont ete utilisees, permanente et intermittente (10t) pendant 9 heures. L'exposition nocturne des jeunes hommes a un champ magnetique de 50-hz (10 t) pendant 9 heures n'a revele aucun changement des profils circadiens de la melatonine serique, de la 6-sulfatoxymelatonine urinaire, des variables immuno-hematologiques et du cortisol serique chez les sujets exposes par comparaison aux sujets temoins. Cette etude est la premiere qui porte sur les effets des champs magnetiques chez l'homme

  • Titre traduit

    Evaluation of elf magnetic field (50-hz) effects on pineal, hematologic and immunologic functions. A circadian study in human and rat in vitro study


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 176 P.
  • Annexes : 179 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?