Evolution des conduites temporelles au cours du vieillissement normal

par Sandrine Vanneste

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Viviane Pouthas.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail était de caractériser les changements qui surviennent dans les conduites temporelles au cours du vieillissement normal. Cette recherche s'inscrit dans le cadre des modèles d'horloge interne: un mécanisme temporel spécifique, constitue d'une base de temps biologique fournirait des impulsions qui seraient comptabilisées et traitées par des processus mnésiques. Afin d'évaluer le poids des changements subis par les diverses composantes de ce processeur temporel (timer) dans l'évolution de la perception des durées brèves et des régulations temporelles de l'action au cours de la vie adulte, nous avons comparé les performances de sujets jeunes (20 à 30 ans) et âgés (60 à 80 ans) dans une série de situations temporelles diversifiées, dont chacune implique ces composantes de manière différentielle. L'analyse des performances recueillies dans des taches rythmiques (tempos moteurs spontanés, maintien d'une cadence apprise et synchronisation a une cadence externe), nécessitant la production motrice d'intervalles brefs périodiques (en-deca de la seconde), révèle que le rythme de la base de temps ralentit avec l'âge (tempos moteurs plus lents) mais ne perd pas de sa régularité. Cependant, les décalages entre réponses motrices et stimuli d'une cadence externe sont plus variables chez les personnes âgées que chez les jeunes adultes, ce qui pourrait être le signe d'un déficit des processus mnésiques d'encodage des durées brèves. Les performances des personnes âgées sont également dégradées par rapport à celles des jeunes adultes dans les situations d'évaluation de durées plus longues (quelques secondes à quelques dizaines de secondes) et particulièrement, dans les situations ou les contraintes mnésiques et attentionnelles sont importantes.

  • Titre traduit

    Evolution of temporal behaviors with normal aging


  • Résumé

    This work was aimed at characterizing changes occurring in temporal behaviors with aging. The framework of the set of studies is that of internal timer models. According to these models, an internal time basis produces pulses, which are accumulated in a specific mechanism and then, processed and stored. Performances of young adults (20-30 years-old) and elderly adults (60-80 years-old), obtained in a series of varied temporal situations which involve differentially the timer components, were compared in order to determine the weights of changes in these components in the evolution of time perception with aging. Results obtained in rhythmic tasks (spontaneous motor tempo, continuation of a learned tempo and synchronization to an external rate), which require motor production of short periodical intervals (less than a second) show that the rhythm of the internal time basis slows down but does not become more variable with aging. Therefore, the higher variability of asynchronies between hand taps and sounds observed for elderly in the synchronization task is better explained by a deficit of encoding processes for short durations. Performances of older adults are also impaired in tasks which require evaluation of duration in the range of several seconds to one minute. The deterioration of time estimation is particularly important when attentional and memory demands increase.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (151 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 137-151

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.