Les conduites de questionnement en situtation de résolution de problèmes : le développement de l'autorégulation

par Minna Pusstinen

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Fayda Winnykamen.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Résumé

    L'objectif de la thèse était d'étudier, dans un cadre théorique vygotskien, la mise en place progressive d'une régulation intra-individuelle dans les conduites de questionnement chez des enfants d'âge scolaire. Les conduites de questionnement telles qu'elles se manifestent dans une situation interactive de résolution de problèmes, y étaient considérées du point de vue de leur rôle adaptatif dans l'acquisition de connaissances. Deux études expérimentales ont été réalisées. La première, préliminaire, visant a�� tester une méthode interactive pour l'étude des conduites de questionnement, traitait de la relation entre le questionnement des enfants d'âge scolaire et leur sentiment d'auto-efficacité, et la deuxième avait pour but d'étudier, en utilisant la nouvelle méthode, le développement de l'autorégulation dans les conduites de questionnement. Les résultats ont montré que le niveau de la prise en charge interne de la capacité de questionnement était lie à la fois à l'âge ou au niveau scolaire et a la réussite scolaire des enfants. Compares aux élèves de ce1, les élèves de cm1 se sont montrés plus capables de gérer de façon autonome leurs conduites de questionnement, mais seuls ont fait preuve d'une autorégulation achevée, les meilleures élèves de cm1. Lorsqu'ils ne posaient pas de questions, ces élèves savaient résoudre les problèmes eux-mêmes, et lorsqu'ils demandaient, ils cherchaient tout juste à comprendre le principe de résolution ; ils étaient, par la suite, capables de finir la tâche en cours et de résoudre de façon autonome d'autres exercices faisant appel au même type de raisonnement.

  • Titre traduit

    Help-seeking behavior in a problem-solving situation: development of self- regulation


  • Résumé

    The objective was to study the development of self-regulation in children's academic helpseeking behavior in a vygotskian framework. Two experimental studies were conducted. The first, a preliminary one, aimed at testing a new interactive method for studying help-seeking behavior, and examined the relation between children's help-seeking behavior and their perceived self-efficacy. The second one, using the new method, studied the development of self-regulation in children's academic helpseeking behavior. The results show that the level of internal regulation in children's academic help-seeking behavior is related to both the children's age or school level, and the level of their academic achievement. High-achieving 4th-graders turned out to be the best self-regulators, and lowachieving 2nd-graders were the poorest self-regulators. Low-achieving 4th-graders showed signs of resignation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (315 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 212-232

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5186
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.