Les voyageurs français au Kurdistan XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles

par Mohsen Ahmadomar

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Jean Bessière.

Soutenue en 1996

à Paris 3 .


  • Résumé

    Le recit de voyage est le produit de la sensibilite et des preoccupations de l'homme et de la civilisation a laquelle il appartient. Au depart, l'objectif du voyage vers l'orient etait la terre saint, puis le pays des mongols, decouvert par marco polo qui a donne le premier recit de voyage occidental classique. Avec la renaissance et durant les siecles suivants, par ces evolutions materielles et socio-politiques, l'europe et surtout la france va connaitre un vrai age d'or de voyages. Des la fin du seizieme siecle jusqu'a la fin du dix-neuvieme siecle, periode ou le voyage vers l'orient perd sa vivacite, le kurdistan, etant une partie essentielle de l7asie occidentale, est parcouru par nombreux voyageurs. Sur cette longue periode, nous possedons un corpus riche et divers, presque trente-deux recits de voyages. Le kurdistan, la societe et l'homme kurde vus et decrits de facons differentes : l'aspect des villes et de villages, l'organisation socio-politique, les principautes kurdes et les evenements des annees trente et quarante du dix-neuvieme siecle, les impots, les produits et le commerce, le portrait physique et psychologique de l'homme et de la femme kurde, leur costume, leur coutume, leur religion etc. Les voyageurs francais qui ont parcouru le kurdistan sont : sieur cesar lambert, sr. Poullet, philipe avril, la boullaye-le-gouz, tavernier, thevenot, tournefort, otter, volney, et olivier pour le dix-septieme et le dix-huitieme siecles. Mais le dix-neuvieme siecle possede des recits de voyages beaucoup plus riches realises par des voyageurs tels jaubert, tancoigne, ange de gardanne, dupre, drouville, fontanier, texier, aucher-eloy, hommaire de hel, jules laurens, israel benjamin, lyklama a nijeholt, comte de cholet, binder et mme chantre

  • Titre traduit

    French travellers in kurdistan, seventeenth, eighteenth and nineteenth centuries


  • Résumé

    The travel's acount is the production of the sensibility and the preoccupation of man and his civilisation. At the begining, the aim of travelling towards orient was the holly-land and the country of mongols discoverd by marco polo who gave the first classical western travel's account. With the renaissance and during the following centuries, by their material and socio-political evolution. Europ, particularly france, knew a true age of travelling (golden age). Since the end of sixteenth century to the end of nineteenth century, period when travelling to orient lost its vivacity, kurdistan, being the essentiel party of asia-minor, had been visited by a big number of travellers. During this long period, we have a rich and divers corpus, around thirty two travel's account. Kurdistan, the kurdish man and society had been seen and descripted in different manners : aspect of towns and villages, socio-political organization, the principauty and the political events of nineteenth century, tax, product and commerce, physical and psychological protrait of kurdish man and women, their costumes, their customs, their religion etc. The french travelle's who had visited kurdistan in seventeenth and nineteenth century are : sieur cesar lambert, sr. Poullet, philipe avril, volney, etc. But, the nineteenth century possess the travelle's account were rich realised by travellers like : jaubert, texier, drouville, binder, mers. Chantre, etc.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 356 f

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.