Chronique de Richer, moine de Senones (XIIIe s. ) : présentation, édition et traduction

par Dominique Dantand

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Bur.

Soutenue en 1996

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Écrite vers 1250-1267, la chronique de Senones a pour auteur un moine de cette abbaye, Richer. Il a été possible d'utiliser pour cette édition des manuscrits jusqu'ici inconnus. L’œuvre présente un grand intérêt. Elle retrace des évènements de l'histoire monastique (à base d'hagiographie), de l'histoire générale (à travers les règnes de Philippe-Auguste, Frédéric II de Hohenstaufen, Saint-Louis) et de l'histoire régionale ou locale (comtes de Salm). Au-delà des renseignements qu'elle fournit, cette chronique apparait comme un bon témoin des mentalités et des comportements de cette époque.

  • Titre traduit

    Richer's chronicle, monk from Senones (XIIIe s. ) : introduction, édition and translation


  • Résumé

    The Senones chronicle -written around 1250-1267- is attributed to richer, a monk from the Senones abbey. For this edition, it has been possible to use manuscripts unknown until now. It is worth reading this work. It deals with events connected to monastic history based on hagiography. It is also related to history through the reigns of Philippe-Auguste, Frederic of Hohenstaufen, Saint-Louis, and finally to regional and local histories (counts of Salm). Apart from the information it provides, this chronicle is a valuable testimony to the mentalities and ways of life at that time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (820 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.