Aspects de la controverse sur le "déclin américain" à la fin du XXe siècle (1975-1992)

par Michel Doulcet

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Jean Cazemajou.

Soutenue en 1996

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    En 1941, henry luce prophetisait que le 20e siecle serait, dans une certaine mesure, "the american century". La fin de la deuxieme guerre mondiale propulsait les etats-unis au premier rang des grandes puissances. Rien ne semblait s'opposer a leur immense pouvoir. Cependant, des les annees 70, certains observateurs commencent a annoncer la fin de l'ere americaine et de son extraordinaire prosperite. Les annees 90 semblent confirmer un "declin relatif" et l'acheminement des etats-unis vers le statut de puissance ordinaire. Certains chercheurs, tout particulierement paul kennedy, professeur d'histoire a yale, laissent entendre que la situation de l'amerique est caracteristique du phenomene de surexpansion d'un empire tel qu'il se produit depuis le debut des temps. Toutefois, les "revivalists", qui ne partagent pas les theses declinistes, mettent en avant l'effet de la deuxieme guerre mondiale. Les etats-unis, alors, auraient occupe une place quelque peu artificielle et le declin ne serait, en fait, qu'un simple retour a la normale. Notre travail s'efforcera de mettre l'accent sur les mutations qui affectent l'amerique au cours de la periode consideree (1975-1992).

  • Titre traduit

    Aspects of the controversy on the decline of the united states at the end of the twentieth century (1975-1992)


  • Résumé

    In 1941, henry luce wrote an article in life magazine saying that the twentieth century would be "to a significant degree an american century". At the end of the second world war the united states was riding astride the world, an unrivalved global power. However, by the 1970s, headlines began to declare that the american era was over and, with it, the most prosperous international economic period in human history. Going into the 1990s america seemed once again to be an ordinary power. Some scholars suggest that the american situation is typical of the imperial overstretch that has occured throughout history with other nations. The most outstanding of them all is paul kennedy, professor of history at yale. Yet, the "revivalists", those who do not endorse the "american decline" theses, put forward the vanishing "world war two effect", i. E. , the idea that much of the relative decline would be simply a return to the norm. Our discussion of this question will endeavor to outline america's changing position in the world from 1975 to 1992.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 426 f

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1996BOR30016
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.