Herodote, historien de la monarchie perse

par Alexandre Tourraix

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Levêque.

Soutenue en 1996

à Besançon .


  • Résumé

    L'histoire, telle que la fonde herodote, ne se resume ni a une methode d'investigation, ni a une procedure narrative. Parallelement au recit des guerres mediques, et a l'explication du conflit, herodote fait l'histoire de la monarchie perse achemenide, et de ses antecedents medes, en transposant des recits qui circulaient dans l'empire perse, et qui constituaient autant de variantes de la "legende royale iranienne", adaptee elle-meme de l'ideologie indo-europeenne de la souverainete. On en trouve des echos chez tous les auteurs grecs d'epoque classique et hellenistique, qui se sont interesses a l'empire perse et a ses souverains. Les grecs ont integre des evenements ou des faits de civilisation a une structure narrative empruntee a des recits traditionnels, et adaptee a des personnages historiques ou supposes tels. Ils ont transforme le geste des dieux ou des heros du monde indien et l'epopee des rois du monde iranien en une histoire dont les acteurs sont les hommes. Ils fondent la tradition occidentale de l'histoire en etendant a l'ensemble de l'humanite la capacite a jouer un role historique. A l'epoque ou les grecs "inventent la politique" en elargissant le cercle de l'exercice du pouvoir, herodote cree l'histoire en etendant aux peuples et aux cites la capacite a y jouer un role, reserve aux dieux chez les indiens et aux rois chez les iraniens. La fondation de l'histoire procede d'une laicisation de la pensee mythique.

  • Titre traduit

    Herodotus, historian of the persian monarchy


  • Résumé

    History, as founded by herodotus, is neither pure inquiry, nor purely narrative process. To the main narrative, recounting and explaining the persian wars, herodotus adds another history, that of the median and achaemenid persian monarchies. He draws this part of his history from a number of narratives probably circulating in the persian empire, where they were part of the so-called "royal iranian legend", itself derived from the indo-european ideology of sovereignty. Indeed, not only herodotus but all classical and hellenistic greek authors drew upon this group of narratives while dealing with the persian empire and its kings. The greeks interwove specific events and other historical facts into a narrative pattern derived from tradition, and integrated all of the more or less genuine historical characters into this narrative pattern. Thus, whereas in vedic india, history was a theological epic enacted by gods and heroes and, in persia, the characters of history were kings, greek historians allowed humanity to enter the stage of history. They created the western historical tradition by expanding the cast of characters to include the whole of mankind.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 microfiches
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2242
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.