L'ecole du persiflage. Diderot mystificateur des lumieres

par Pierre Chartier

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Georges Benrekassa.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Appuyee sur les importants neologismes <<persiflage>>, atteste depuis 1735, et <<mystification>>, apparu vers le milieu du xviiie siecle, ainsi que sur leur usage complexe et ininterrompu jusqu'a l'oree du xixe siecle, l'etude entreprise concerne diderot, persifleur virtuose (le neveu de rameau) et initiateur en 1760 de la mystification litteraire (la religieuse et histoire des portraits), fort differente de ce qu'elle deviendra des le siecle suivant. Une biographie litteraire s'etendant de 1748 a 1769 suit le philosophe ecrivain dans sa production et dans la justification de son <<role>>. Roman, theatre, contes, entretiens et salons sont autant de moments de cet approfondissement et de cette mise en cause de la representation classique (mimesis) aux limites des genres et des manieres. Diderot met ainsi en place au cours de ces annees, des bijoux indiscrets a la premiere version du paradoxe sur le comedien, une esthetique du leurre qui est egalement une metaphysique de la verite et une quete aussi ironique que serieuse d'identite.

  • Titre traduit

    The school of "persiflage". Diderot, mystification and enlightenment


  • Résumé

    The following paper rests on the significant neologisms that are <<persiflage>>, a word which has been attested since 1735, and <<mystification>>, which appeared in the middle of the xviiith century, as well as on their complex and steady use up to the beginning of the xixth century. It deals with diderot, a virtuoso <<persifleur>> in le neveu de rameau and the initiator, in 1760, of the literary mystification in la religieuse and histoire des portraits, an exercise then quite different from what it was to become in the next century. A literary biography from 1748 to 1769 follows the philosopher and writer in his work and in the justification of his <<part>>. His novel, plays, tales, dialogs and <<salons>> are as many moments in a process of deepening and questioning the classical representation or mimesis, at the limits of genres and manners. Thus, during these years, from les bijoux indiscrets to the first version of le paradoxe sur le comedien, diderot sets up an esthetic theory of delusion which is also a theory of truth and a quest of identity which is as ironical as serious.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses universitaires de France à Paris

Théorie du persiflage


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 270250 1995 CHA
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5379
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses universitaires de France à Paris

Informations

  • Sous le titre : Théorie du persiflage
  • Dans la collection : Libelles
  • Détails : 1 vol. (VI-171 p.)
  • ISBN : 2-13-0550223
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.