Détection et identification des occlusives et fricatives au sein du système indépendant du locuteur APHODEX

par Dominique François

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Marie Pierrel.

Soutenue en 1995

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les travaux présentés dans cette thèse portent sur le décodage acoustico-phonétique dans un système expert indépendant du locuteur. Ce système, APHODEX, est la réalisation d'une des premières expériences sur la modélisation de la lecture de spectrogramme. Une première évaluation permettait de mettre en évidence les atouts du système ainsi que ses carences. Connaissant les caractéristiques de la parole continue, en particulier la coarticulation, l'architecture et le fonctionnement du moteur d'inférence, de par leur prise en compte dans le raisonnement des contextes gauches et droits du segment de parole à traiter, s'avèrent être un point fort. L'étude des résultats de décodage a montré que les efforts devaient en premier lieu se porter sur les consonnes occlusives et fricatives, les voyelles étant plutôt bien reconnues et le mauvais score des autres consonnes étant pour beaucoup la conséquence d'erreurs durant l'étape de segmentation. Après une étude de la masse de connaissances disponibles, nous retenons celles qui paraissent les mieux adaptées à un traitement automatique. Nous proposons alors des procédures réalisant l'extraction d'indices recensés et d'autres expérimentaux ; puis, avant d'écrire une base de règles, nous présentons une phase de validation statistique des procédures sur un corpus d'étude. Une nouvelle évaluation du système permet alors de mesurer l'amélioration mise en œuvre. Voulant comparer ces résultats déjà positifs à ceux d'une méthode différente, plus proche de la distinction des phonèmes par l'intelligence humaine, nous proposons l'intégration de modèles connexionnistes à l'architecture d'APHODEX. Une discrimination des occlusives sourdes et sonores, puis des fricatives sourdes et sonores par des perceptrons multi-couches est présentée. Les résultats très positifs nous conduisent alors à étudier une possible interaction des deux méthodes inspirées de sciences différentes, la phonétique et la neurobiologie

  • Titre traduit

    Occlusives and fricatives detection and identification in the speaker-independant system APHODEX


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 107 références

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre de recherche INRIA Sophia Antipolis - Méditerranée (Sophia ANtipolis). Service IST.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TV175

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1995-FRA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.