Etude du débitage des roches dans les industries du paléolithique inferieur de la caune de l’Arago d'après l'étude des éclats

par Amalia Kalamara-Matzanas

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Henry de Lumley.

Le président du jury était Henry de Lumley.

Le jury était composé de Dominique Doumenc, Carlo Peretto, Eudald Carbonell Carbonell, Alain Fournier.

Les rapporteurs étaient André Debénath, Jean Combier.


  • Résumé

    L'abondance remarquable d'éclats et de débris bruts de taille, mis au jour dans le complexe moyen de la caune de l’Arago, témoigne d'une intense activité de débitage et de façonnage dans la grotte. La diversité des roches utilisées pour le débitage est à noter. L'homme a fortement exploite les matières premières locales, essentiellement de mauvaise qualité, parallèlement aux matériaux de bonne qualité provenant des gites éloignés. La qualité mécanique de la matière première ainsi que l'éloignement des lieux d'approvisionnement a une incidence directe sur le degré d'épuisement des nucleus. Ainsi l'état de débitage des éclats indique une exploitation des roches locales de mauvaise qualité, généralement, peu économe. En revanche, le débitage de celles provenant de loin est plus avance, variant cependant en fonction de leur aptitude à être taillées. L'étude des éclats montre que, dans la plupart des cas, les processus de débitage sont non standardises et opportunistes, surtout s'il s'agit de traiter des roches de mauvaise qualité. Des chaines opératoires plus élaborées existent, mais elles ne sont qu'assez rarement mises en pratique. L'étude comparative des caractéristiques morphotechniques des éclats en fonction de la stratigraphie met en évidence une stabilité technologique dans le complexe moyen. La gamme des roches utilisées pour le débitage est la même dans tous les niveaux stratigraphiques de ce complexe

  • Titre traduit

    A study of the lower paleolithique debitage from Arago cave based on the flakes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (359 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 114 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1995 -- 20

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995MNHN0020
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.