Catalase endogène et catalase internalisée chez Plasmodium

par Gervais Clarebout

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Daniel Dive.

Soutenue en 1995

à Lille 1 .


  • Résumé

    La sensibilité de Plasmodium (agent du paludisme) au choc oxydant est bien établie, mais ses possibilités d'adaptation face à un tel stress sont encore peu connues. La caractérisation d'une SOD Fe chez Plasmodium et Babesia (agent de la piroplasmose) posait le problème de l'existence d'un système enzymatique capable de détruire le peroxyde d'hydrogène, issu de la dismutation de l'anion superoxyde par la SOD. Nous avons ainsi mis en évidence la catalase chez ces deux hématozoaires. Un fragment du gène de l'enzyme de P. Falciparum a été amplifié et séquencé. La séquence protéique déduite, comprenant 64 acides aminés correspond à une partie très conservée des catalases, avec entre autre, la présence de l'histidine impliquée dans le site actif de l'enzyme. Par ces caractéristiques biochimiques (poids moléculaire, inhibition par l'amino-triazole), nous pouvons classer parmi les catalases typiques. Son action est contrebalancée par la présence d'une GPx séléno-dépendante, qui ne peut s'exprimer pleinement qu'en présence de son métal cofacteur. Cependant, le rôle de la catalase dans les conditions normales de culture (à 5% d'oxygène), n'est pas prépondérant dans la protection du parasite. La catalase de l'hématie, internalisée dans le système digestif du parasite, est dégradée comme l'hémoglobine et n'apparaît pas protéger le parasite contre les espèces activées de l'oxygène comme cela avait été postulé dans la littérature. Le système enzymatique de défense de plasmodium contre le choc oxydatif comprend, à l'état actuel des travaux, une SOD à fer, une glutathion peroxydase et une catalase, que nous venons de mettre en évidence. Il n'est pas impossible que le parasite possède un autre système enzymatique de détoxification du peroxyde d'hydrogène. De plus, l'existence d'une SOD à manganèse reste à démontrer. Plasmodium peut ainsi faire face à un choc oxydatif.

  • Titre traduit

    Endogenous catalase and internalized catalase is Plasmodium


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 160-182

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Lilliad Learning Center Innovation (Villeneuve d'Ascq, Nord).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1995-397

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995LIL10193
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.