Vie quotidienne et imaginaire social du jardin public à Grenoble

par Annie Pilon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Alain Pessin.

Soutenue en 1995

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    La singularite emouvante du jardin public en fait un espace rare et vulnerable n'excluant ni turbulences ni conflits. Entre insouciance et intimisme, le jardin rassemble et apparait comme une source d'inspiration pour la ville. Son charme reside dans le fait qu'il se compose d'une multitude de petites regles, d'itineraires, d'approches, de familiarites et de plaisirs libres et aeriens. La nature vient humblement parachever ce charme que chacun peut apprecier. Improvisation et pause, le jardin est environnement naturel, milieu humain, territoire vecu et lieu de creation. Heterogene et cloisonne, il demeure un archipel vegetal inscrit entre le quotidien, le festif et le ludique. Avant d'etre voyage ou meditation, le jardin est spectacle ou la societe se met en scene, un theatre ou se confondent public et comediens. Invente et produit par la societe urbaine comme espace de loisirs et de conservation esthetique, il procede d'une rupture entre nature et culture et ne peut jamais veritablement se soustraire a la ville ni en ignorer la presence. Le jardin serait issu d'un rapport d'urgence entre l'homme et la ville. Ne des sentiments profonds et nostalgiques de l'homme face a une renonciation relative a la nature, il vient reduire la distance separant le citadin de la nature. L'identification des representations que se donnent spontanement les individus a propos du jardin, la mise a jour des systemes de representation qui orientent et determinent comportements et usages quotidiens et l'etude des structures de sens qui commandent aux pratiques montrent que l'imaginaire social marque, motive attitudes et pratiques des individus dans leurs rapports au jardin. Monument vivant, fait de l'urbanite et lieu de l'artifice, le jardin public n'est pas une excroissance de la ville. Situe entre la pensee et le sensible, il entraine le visiteur au seuil d'un monde imaginaire. Il est la, pour qui sait le voir et l'apprecier. . .

  • Titre traduit

    Daily life and social imaginary of the public garden in grenoble


  • Résumé

    The stiring pecularity of the public garden makes it being a rare and vulnerable area in which not any turbulence or conflit are excluded. The garden is between heedlessness and intimism and looks like a source of inspiration for the city. The fascination comes from a number of small rules, itineraires, approaches, familiarities as well as free and light pleasures. Nature humbly completes this fascination that anyone can appreciate. Garden is both improvisation and break as well as natural and human environnement, factual territory and place for creation. It is heterogeneous and partitioned, and remains a green archipelago between daily life, fest and game. Before being trip and mediation, the garden is entertainment where society stages himself, a theatre where public and actors merge. It is invented and produced by urban society as entertainment area and aesthetic preservation. It is at the junction between nature and culture and cannot escape from the city nor ignore its presence. It may come from an urgent relation ship between man and city. It is issued from deep and nostalgic feelings with respect to giving up in from of nature. It reduces distance between urban being and nature. Identifying images that anyone spontaneously get about public garden, as well as both updating representations systems which governs and determines behaviors and daily pratices, and studying meaning structures which decides pratices, show that social imaginary marks and justifies people's attitudes and practices with respect to public garden. Public garden is an alive monument, issued from urbanity and artifice. It is not an outgrowth of the city. It is situated between thought and sensibleness and leads the visitor almost to an imaginary world. It is here for whom knows seing and appreciate it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 427 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 205143/1995/40
  • Bibliothèque : Université Paul-Valéry. UFR Sciences du sujet et de la société. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS-1995-01

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995GRE29040
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.