Le lecteur et ses figures : le lecteur de poésie et son imaginaire de la lecture

par François Aguettaz

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean Burgos.

Soutenue en 1995

à Chambéry .


  • Résumé

    Pour le lecteur de poésie, l'efficacité de sa lecture dépend, dans une large mesure, de son imaginaire de la lecture, c'est-à-dire des représentations qu'il a de lui-même en tant que lecteur. Ces représentations, - ces figures -, sont en effet des foyers d'énergie propres à déclencher des dynamiques diverses dans le processus de la lecture. A ce titre, elles peuvent aussi bien inhiber le lecteur si elles sont négatives, que le stimuler si elles lui renvoient une image positive de lui-même. Fort communes au demeurant, ces figures ont trop souvent perdu de leur pouvoir de stimulation pour avoir été réduites à l'état de clichés ou de lieux communs. Mais de nombreux lecteurs savent y puiser une force vive qui dynamise leur lecture. La description de ces figures (lecture à clefs, lecture-cueillette ou chasse, lecture-voyage, lecture-quête initiatique) permet d'une part d'explorer quelques dynamiques fondamentales (dynamiques d'ouverture, de prédation, de parcours ou de quête), et d'autre part de mettre en évidence, dans ses diverses facettes, la créativité spécifique du lecteur : production de représentations du monde nouvelles, production d'ordre ou destruction de structures sclérosées, élaboration d'outils, élévation de l'oeuvre au statut de quasi-sujet, régénération de l'énergie vitale et enfin créativité figurale. Le processus de lecture, tel qu'il est vécu par le lecteur réel, est alors éclairé dans toutes ses dimensions d'"expérience vive", et, loin d'être réduit à une simple opération intellectuelle, il devient le moyen d'accéder à la connaissance poétique.

  • Titre traduit

    The reader and his figures (the reader of poetry and his representation of reading)


  • Résumé

    For the reader of poetry, the effectiveness of his reading largely depends on his own imagination of reading, that is to say, his perception of himself as a reader. This perception - this representation - is in fact a source of energy likely to produce various dynamics in the process of reading. In this respect, it can either inhibit the reader if it is a negative perception, or stimulate him if it reflects a positive image of himself. This representation which is extremely habitual in fact, has frequently lost its power of stimulation because it has been reduced to cliches or commonplaces. But many readers know how to draw a vivid stimulus which revitalizes their reading. The description of this representation (for example, reading as a picking, hunting, travelling), on one hand allows to explore a few fundamental dynamics (dynamics of opening, preying on, travelling over, or initiatory quest) and, on the other hand to emphasize, in its various aspects, the specific creativity of the reader : production of new perceptions of the world, production of order or destruction of fossilized structures, development of instruments, regeneration of vital energy and finally creation of a representation. The process of reading, such as it is experienced by the real reader, is then enlightened in all its dimensions of profound experience, and, for from being limited to a mere intellectual operation, it becomes the way to achieve poetical knowledge

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (440 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., 167 ref. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Sections Droit et Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc. Bibliothèque du Laboratoire Langages, Littératures, Sociétés, Etudes transfrontalières et internationales (LLSETI).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 800-TH AGUETTAZ
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.