Absorption et régénération de l'azote dans les écosystèmes côtiers : relations avec le régime de mélange vertical des masses d'eaux : cas du domaine homogène peu profond de la Manche occidentale

par Jean-François Maguer

Thèse de doctorat en Chimie marine

Sous la direction de Pierre Le Corre.

Soutenue en 1995

à Brest .


  • Résumé

    Les flux d'absorption et de regeneration de l'azote ont ete etudies par la technique du traceur azote-15 au cours d'un cycle annuel dans le systeme brasse peu profond de la manche occidentale. Ils ont ete examines en relation avec les conditions hydrologiques et le cycle de developpement du phytoplancton. L'azote presente une dynamique originale dans le systeme brasse peu profond. L'absorption azotee, maximale au printemps, demeure elevee durant toute la periode estivale. La contribution des nitrates a la nutrition azotee du phytoplancton est relativement faible, en particulier en ete ou l'absorption de ce compose est limitee par le substrat. La majeure partie de l'azote absorbee par le phytoplancton est sous forme d'ammonium. La proportion d'ammonium utilise par le phytoplancton est comparable a celle des nitrates des le debut du printemps. En periode estivale, l'ammonium se maintient a des concentrations suffisantes pour satisfaire la demande du phytoplancton en azote et empeche une limitation du developpement phytoplanctonique par cet element. La presence de fortes concentrations en ammonium a la fin de l'ete inhibe l'absorption des nitrates. La lumiere tient un role important dans le developpement du phytoplancton en raison du brassage vertical des masses d'eaux. Elle regule durant toute l'annee les processus d'absorption. Le systeme presente, et c'est l'une de ces originalites, une forte regeneration en ammonium. Cette regeneration, associee a l'activite des microheterotrophes, est maximale au printemps et reste elevee en ete. La regeneration d'ammonium par les bacteries est reduite sur une base annuelle, et l'essentiel de l'ammonium produit est associe a l'activite des protozoaires, en particulier des cilies. La forte regeneration d'ammonium attribuee a ces organismes est liee a l'existence d'une chaine microbienne active comprenant plusieurs etapes de broutage. La production primaire annuelle exprimee en azote est elevee ( 3000 mmol n/m#2/an). Elle ne resulte pas d'apports cotiers en azote mais correspond a une forte production regeneree induit par un recyclage intense de l'azote non seulement sous forme d'ammonium, mais aussi sous forme de nitrates. La part de la production nouvelle dans le domaine brasse peu profond represente 22% de la production totale ; elle est parmi les plus faibles reportees pour les systemes cotiers. Cette situation correspond au caractere brasse du systeme qui modifie non seulement le cycle saisonnier de developpement du phytoplancton mais favorise aussi la predominance de la chaine microbienne qui degrade les particules d'origine biogenique et regenere l'azote

  • Titre traduit

    Uptake and regeneration of nitrogen in coastal systems : study of permanently well-mixed water in a shallow station of western english Channel


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 194 p.
  • Annexes : Bibliogr. p. 169-194

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRC95/27
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-110619960001
  • Bibliothèque : Bibliothèque La Pérouse - Centre de documentation sur la mer.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C125-MAG-A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.