Proliferation des cellules endocrines gastriques dans les etats d'hypergastrinemie

par Guillaume Cadiot

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de T. LEHY.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les cellules endocrines argyrophiles fundiques, dont les cellules enterochromaffin-like (ecl), proliferent sous la forme d'une hyperplasie, et parfois d'une dysplasie ou de carcinoides, dans certaines situations d'hypergastrinemie chez l'animal et chez l'homme. Deux modeles d'hypergastrinemie prolongee ont ete utilises, le rat traite par l'omeprazole et l'homme atteint d'un syndrome de zollinger-ellison (sze). Les buts des travaux ont ete d'etudier: 1) dans ces 2 modeles, l'influence d'un analogue de la somatostatine, l'octreotide, sur le developpement des hyperplasies cellulaires endocrines gastriques, 2) dans le sze, les populations cellulaires argyrophiles fundiques et les populations cellulaires a gastrine (g) et a somatostatine antrales, et 3) les facteurs influencant ces populations cellulaires et la formation de carcinoides argyrophiles fundiques dans le sze. Nous avons montre que: 1) l'octreotide inhibe partiellement, chez l'animal et chez l'homme, l'effet trophique de la gastrine sur les cellules argyrophiles fundiques, 2) chez le rat, l'hyperplasie des cellules g induite par l'omeprazole peut s'expliquer par une augmentation de leur duree de vie, 3) l'hyperplasie des cellules argyrophiles fundiques, qui atteint environ 80% des malades atteints du sze, est correlee aux taux seriques de gastrine, 4) l'augmentation au cours du temps de la densite de ces cellules, plus importante chez les malades traites par omeprazole que par d'autres antisecretoires, parait essentiellement liee a l'augmentation de la masse tumorale des gastrinomes plutot qu'a l'hypochlorhydrie therapeutique, 5) l'hyperplasie des cellules g antrales, notee essentiellement chez les malades traites par omeprazole, est vraisemblablement due a l'effet antisecretoire plus important de ce produit, 6) la neoplasie endocrine multiple de type 1 (nem1) est le facteur essentiel de la carcinogenese des cellules ecl dans le sze et 7) comme dans les autres tumeurs liees a la nem1, le gene de la nem1 agit comme un suppresseur de tumeurs dans les carcinoides fundiques du sze. Ces resultats 1) invitent a rechercher si ce mecanisme de carcinogenese est applicable aux carcinoides fundiques des malades atteints d'une gastrite atrophique fundique et 2) permettent de mieux apprecier le risque a long terme d'une hypergastrinemie prolongee par l'utilisation d'antisecretoires gastriques acides

  • Titre traduit

    Gastric endocrine cell proliferation in hypergastrinemia


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 P.
  • Annexes : 209 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994PA077213
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.