Capital humain hétérogène, progrès technique et croissance endogène

par Marie-Pierre Merlateau

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gérard Ballot.

Soutenue en 1994

à Paris 2 .


  • Résumé

    Dans la lignee des etudes de romer (1986) et de lucas (1988), nous cherchons a determiner l'incidence, sur la croissance, des choix educatifs des agents, en presence d'incertitude et de progres technique, en tenant compte de la structure organisationnelle des entreprises. Reprenant le modele d'azariadis et drazen (1990), nous proposons une formalisation approfondie des mecanismes par lesquels le capital humain peut expliquer les ecarts de croissance entre les pays et nous montrons les incidences des politiques educatives et fiscales. Dans un deuxieme modele, nous nous interessons aux choix educatifs des agents en cas d'incertitude ainsi qu'aux consequences, sur la croissance, de la polyvalence des agents et de leur specialisation. Nous elaborons, ensuite, un troisieme modele pour montrer les interactions entre progres technique et investissement en formation des agents. Le degre de substituabilite entre les travailleurs explique l'ecart de croissance entre les pays. Un quatrieme modele de simulation micro-analytique permet d'etudier les interactions entre l'apprentissage organisationnel des entreprises et le choix de fermation des agents. Ce modele simule une economie, comportant agents et entreprises, au niveau micro-economique, en utilisant un reseau neuronal pour formaliser le comportement d'apprentissage organisationnel de chaque entreprise. Nous testons, alors l'incidence de plusieurs politiques educatives et de gestion de main d'oeuvre.

  • Titre traduit

    Heteregeneous, human capital, technical progress and endegenous growth


  • Résumé

    Following the studies of romer (1986) and lucas (1988), we had tried to determine the incidence, on growth, of the educational choice of the agents in a context on uncertainty and technical progress, taking into account the organizational structure of the firm. Analysing the work of azariadis and drazen (1990), we put forward a formalisation which underlines the mechanisms under which the introduction of human capital in an endegenous growth model may explain disparities in growth ratesbetween countries. We underline the role of several educational and fiscal policies. Then, we construct a second model to study the educational choice of agents in a context of uncertainty. We study the incidence, on growth, of multivalence and specialisation of agents. We elaborate a third theorical model to show the incidence of technical progress on the education of the agents and to allow the emergence of different structures of the firms. Finally we construct a fourth model to study the interaction of organizational learning of the firms and the education of agents in a growth context. We simulate an economy with agents and firms at a micro-economic level; the organizations behavior of each firm is modeled by a neurel network. We study the incidence of several educational policies and manpower management structures.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (416 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Droit-Sciences économiques). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : UTD PAR 1994/5
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT1994-131

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1521-1994-26
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.