Les strategies publiques de la recherche : le cas des biotechnologies

par Philippe Guignard

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alban Richard.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these, financee par l'administration francaise, analyse les modalites et l'efficacite des aides a la recherche industrielle. Elle comporte trois parties. La premiere generalise les modeles dit "de course au brevet" qui representent la r&d comme une course a l'innovation avec prime au vainqueur. Pour cela elle souligne l'importance de l'incertitude dans la representation de la recherche et construit des distributions de probabilite realistes pour les dates d'innovation alors que la quasitotalite des auteurs antierieurs a utilise des distributions exponentielles. La seconde partie, fondee sur le modele precedent, introduit trois dimensions de la politique publique : l'encouragement aux recherches cooperatives, la propriete intellectuelle, le soutien a la r&d dans les entreprises. Elle revele de multiples obstacles a une politique efficace qui se rapprocherait de l'optimum social, meme en l'absence de comportements opportunistes. La troisieme partie s'attache a relaxer certaines hypotheses de la seconde partie, en particulier la stricte proportionnalite entre les soutiens publics et les investissements prives. Des comportements opportunistes sont alors possibles; mais leur controle et la resolution des modeles associes apparaissent difficiles. Le second volume est concu pour etre lu independamment des chapitres qui le precedent. Son objectif n'est pas directement academiques. Il s'agit d'une extension qualitative des resultats formalises au-dela de leurs hypotheses dans le cadre de propositions pour l'administration francaise.

  • Titre traduit

    The PUBLIC STRATEGIES FOR RESEARCH : the case of biotechnologies


  • Résumé

    This phd, funded by the french civil service, deals with the modalities and the efficiency of the public funding of industrial r&d. The first part generalises the "patent race models" which represent r&d as a race with a "winner take all feature". Mostly it stresses the importance of the uncertainty in the modeling of research. Therefore it introduces quite realistic probability distributions giving the time of the innovation while, up to now, most of the previous authors have used exponential laws. The second part, built upon the preceding model, studies three public policies: the favour for co-operative researches, the intellectual property protection, and the subsidies to industrial research. It shows several problems for an efficient policy which would tend toward the social optimum, even in the absence of opportunistic behaviours. The third part tries to weaken some assumptions of the second part, particularly the strict proportionality between public subsidies and private investments. Opportunistic behaviours are then possible, but their control and the computation of the associated models seem difficult. The second volume is thought to be readable independently of the first. Its purpose is not academic. It is a qualitative extension of the formalised results beyond their restrictive assumptions to present some practicable proposals to the french public service.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1091-1994-18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.