Recherche sur le sacrifice au ciel à l'époque des Han antérieurs

par Marianne Bujard

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Kristofer Marinus Schipper.

Soutenue en 1994

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    The thesis analyses the formation of a new state religion during the former Han dynasty by considering the establishment of the most important imperial ritual: the sacrifice to heaven (Jiao). The first part studies the theories of Han scholar Dong Zhongshu and provides a translation of the chapters in the Chungiu Fanlu concerning the sacrifice to heaven. The second part compares dong Zhongshu's view of the Jiao with the material found in the classics, which he claims to be the source of his theory. We attempt to prove that the sacrifice to heaven proposed by Dong Zhongshu and the Han scholars was not an ancient ritual transmitted through the classics, but was a reconstruction intended as the corner-stone of the new state religion. This new religion was designed to replace the ancient local cults inherited from the Qin dynasty and the warring states period, cults which were largely influenced by the magicians (Fangshi). The third part analyses the "Feng and Shan sacrifices’” chapter of Sima Qian's records of the grand historian and give a translation of the second part of history of the former Han dynasty chapter, the "treatise on the sacrifices"; we introduce the struggles and the debates between scholars and Fangshi, both eager to control the state religion.

  • Titre traduit

    A study on the sacrifice to heaven during the former Han dynasty


  • Résumé

    La thèse étudie l'élaboration d'une nouvelle religion d’etat pendant la dynastie des Han antérieurs à travers la genèse du plus important des rituels impériaux : le sacrifice au ciel (Jiao). La première partie analyse le point de vue de dong Zhongshu à partir d'une traduction critique des chapitres du Chungiu Fanlu se rapportant au sacrifice au ciel. Dans la deuxième partie, la définition du sacrifice au ciel proposée par Dong Zhongshu est confrontée aux textes anciens censés en être la source (Shijing, Chungiu, Liji, et en annexe Shangshu et Zhouli). Il est démontré que le sacrifice au ciel conçu par les lettres des Han n'était pas un rituel ancien dont les classiques avaient gardé la mémoire, mais un rituel reconstruit dans le but de fonder une religion nouvelle, dégagée des cultes hérités du passé. Ces cultes, dispersés sur l'ensemble du pays, étaient représentés à la cour par les magiciens (Fangshi). Les luttes d'influence entre lettres et Fangshi pour la domination de la religion impériale sont étudiées dans la troisième partie à travers l'analyse du chapitre "les sacrifices Feng et Shan" des mémoires historiques et la traduction de la seconde partie du "traité des sacrifices" des annales des Han antérieurs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (407 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 389-404

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18272
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 235

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2775
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.