Etude de la formation des joints de grains denteles et de leurs effets sur les proprietes mecaniques d'un superalliage a base de nickel a 750 degres celsius

par HERVE LOYER DANFLOU

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jean Philibert.

Soutenue en 1993

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Afin d'ameliorer la resistance a la propagation des fissures en fatigue dans les alliages pour disques, nous avons etudie, sur l'astroloy elabore par metallurgie des poudres, a la fois les conditions de formation des joints de grains denteles et les consequences de ce changement de microstructure sur la resistance a la fissuration sous air a 750 degres celsius. L'ondulation des joints de grains est obtenue par un traitement de type supersolvus suivi d'un refroidissement lent. L'amplitude des dentelures, qui est fonction de la cinetique de croissance des gamma prime primaires poussant le joint de grains, peut etre controlee en ajustant la vitesse de refroidissement, ainsi que la temperature de debut et de fin de refroidissement au four. Les conditions de precipitation imposees par le refroidissement lent, favorisent la croissance dendritique des gamma prime primaires. Ces memes conditions rendent aussi possible, pres des joints generaux, la precipitation du gamma prime associe aux dentelures par reaction discontinue. En plasticite generalise, la microstructure a joints de grains denteles se revele plus ductile que la microstructure joints de grains lisses en fluage mais pas en traction. En fatigue oligocyclique, la deformation est accommodee de facon plus homogene sur l'echantillon a joints denteles, comportant des particules grossieres, que sur celui a joints denteles ont toujours une resistance a la fissuration superieure a celle des echantillons a joints lisses. Dans les conditions de fatigue-fluage, les echantillons a joints lisses. On associe ce comportement a une plus grande homogeneite de la deformation dans le materiau a joints denteles. Au-dela d'un certain seuil, l'augmentation de l'amplitude des dentelures ne modifie pas la vitesse de fissuration. Cela pourrait s'expliquer par la presence dans chaque microstructure d'une fraction volumique de gamma prime grossiers a peu pres equivalente. Cependant la mode de fissuration evolue d'intergranulaire a transgranulaire pour des amplitudes de dentelures croissantes

  • Titre traduit

    Formation of serrated grain boundaries and their effect on the mechanical properties in a p/m nickel base superalloy at 750 degres celsius


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2, 242 P.
  • Annexes : 149

Où se trouve cette thèse\u00a0?