Les Mille et une nuits dans les traductions de Galland et de Mardrus ou l'Orient revu et corrigé

par Sylvette Larzul

Thèse de doctorat en Études arabes et islamiques

Sous la direction de Nada Tomiche.

Soutenue en 1992

à Paris 3 .


  • Résumé

    Les versions des mille et une nuits donnees par galladn au debut du 18e siecle et par mardrus quelque deux cents ans plus tard, ne sont en aucune facon des traductions au sens moderne du terme, mais des reecritures de l'original fondees sur une vision propre de l'orient, se conformant aux regles de l'esthetique classique, galland sacrifie la couleur locale et evaque le laid et le vulgaiire , mais, eminent orientaliste, il s'applique a conserver les specificites socio-culturelles et, en depit d'une transposition formelle, veille a sauvegarder l'esprit d'une oeuvre qui fait de la mise en scene de l'amour-passion l'un de ses themes centraux. Quant a la traduction de mardrus, meme si elle en declare "litterale", elle n'en est pas moins falsificatrice : teinture exotique, erotisation et detournement burlesque sont les axes selon lesquels s'opere un traitement qui trouve son origine dans une vision stereotypee de l'autre.

  • Titre traduit

    The arabian nights translated by galland and mardrus : a distorted picture of the east


  • Résumé

    Galland's version of the thousand and one nights published in the beginning of the 18e century and mardrus' one carried two hundered years after, are not in any way translations in the present mean of the word, but rewritings built on particular visions of the east. Following the rules of the french classical aesthetics, galland takes off the local colour and drives away every thing ugly and rude. But, as a great orientalist, he seeks to preserve most of social and cultural specificities, in spite of a formal transposition, he also takes care to save the substance of a work which puts depiction of love and passion in a central place. Regarding mardrus' translation which wants to he "literal", it is not faithful at all. Using an exotic coloration and adding eroticies and burlesque, the translater given an image of the east which preceeds from a stereotyped idea of the orientale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (346 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16341

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 685
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 9663
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.