Étude des formes et des représentations de la violence dans le cinéma de genre hollywoodien des années 1970

par Pierre Lahorgue-Poulot

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Jean-Louis Leutrat.

Soutenue en 1991

à Paris 3 .


  • Résumé

    Les conventions du cinema hollywoodien construisent une violence vraisemblable mais non pas realiste. Nous nous sommes attaches a rendre compte d'un genre global dont les codes et la narration, sans cesse repetes d'une oeuvre a l'autre, plutot que d'evoquer la mor, au contraire entretiennent le fantasme infantile de toute-puissance de la "mort-renaissance" (e. Morin). C'est l'ehibition emphatique des trucages, mise en exergue par des pauses descriptives, qui determine une narration de la violence. Les affrontements structures selon le principe d'alternance (duels, poursuites), permettent d'intervertir les trucages, de proposer une esthetique ordonnee de l'attraction. De perpetuels elements de continuite et d'embrayge (figurants, buitage, voix off), en marquants une subjectivite malgre les points de vue eclates, en etablissant un espace filmique coherent, orientent le regard du spectateur, attenuent les chocs perceptifs de la fragmentation acceleree et heurtee des "syntagmes alternes". Nous avons ainsi mis en evidence qu'il ne fallait pas parler d'une violence "cinematographique" mais filmique", car, d'une part, l'agression repose autant sur des codes specifiques (le "film-stimulus") que sur des codes extracinematographiques (codes sociaux et effets de corpus), et d'autre part, le film de violence n'est pas traumatique. Un suspense generalise erige le film de violence en vaste fetiche. Il est rassurant sans toutefois etre cathartique, perservant son "texte infini".

  • Titre traduit

    Study of forms and representations of violence in the hollywood film genres of the seventies


  • Résumé

    The conventions of the hollywood film made a convinving but unrealistic violence. We applied to describe a global genre whose the codes and the narration, continually repeated from one motion picture to the other, rather than evoke the death, on the contrary nourishes the infantile fantasy of omnipotence of the "death-rebirth" (e. Morin). It's the pompous showing of the special effects, presented by descriptive pauses, which brings on a narration of the violoence. The confrontations, structured by the principle of alternation (gunfights, chases), allow to permutate to special effects, to offer an organized aesthetics of the attraction. Perpetual elements of continuity and linking (characters, sound effects, voice off), indicating a subjectivity in spite of many points of view, founding a logical filmic space, direct spectator's look, attenuate the shocks caused by the accelerated and jerky fragmentation of the alternation. In this way, we have brought to the fore that we mustn't be talk about a "cinematographic" violence but "filmic", because, on the hand, the agression is based as much on specific codes (the "stimuli-film"9 as on extracinematographic codes (socila codes and corpus effects), and, on the other hand, the violence film isn't traumatic. A generalized suspense stes up the violence film as a huge fetish which is reassuring but not liberatong, to protect ists "infinite text".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (328 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 312-318; index des films cités

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Théâtrothèque Gaston Baty (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : DG 200
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16215

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 680
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/846
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 9651
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.