Infection in vivo des monocytes circulants par le virus de l'immunodéficience humaine de type 1 : analyse génétique et biologique d'un variant monocytotrope

par Patricia Innocenti-Francillard

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jean-Marie Seigneurin.

Soutenue en 1993

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus de l'immunodeficience humaine (hiv), agent etiologique du sida, est caracterise par une variabilite de sequence elevee. Bien que les lymphocytes t cd4#+ soient les principales cellules cibles du virus, les monocytes/macrophages sont egalement infectables et pourraient disseminer le virus dans l'organisme. Par ailleurs, des variants hiv-1 monocytotropes, n'induisant pas de syncytia in vitro (non-si), sont presents a tous les stades de l'infection, ce qui suggere un role dans la persistance virale. Nous avons compare la presence de hiv-1 dans les lymphocytes t, les monocytes et le plasma non cultives de 21 sujets infectes, en utilisant la technique d'amplification genique (pcr) avec quatre couples d'amorces differents. L'adn proviral a ete detecte dans 62% des echantillons monocytaires, principalement avec une seule paire d'amorces a l'inverse de ce qui a ete obtenu dans les lymphocytes t et les plasmas correspondants. Des experiences de semi-quantification ont revele le plus souvent une faible frequence de monocytes infectes. Une detection positive dans cette population cellulaire a ete correlee a un taux de cellules cd4#+<500/l chez le patients. Les variants hiv-1 vehicules par les lymphocytes t, les monocytes et le plasma, d'un sujet en stade sida, ont ete sequences dans la region v3 de l'enveloppe virale qui se trouve fortement impliquee dans la determination des proprietes biologiques du virus. Deux types de sequences ont ete identifiees dans les monocytes (43% des clones), mais non dans les lymphocytes t, et presentaient les determinants genetiques associes au phenotype si. L'emergence preferentielle de tels variants a ete observee apres culture in vitro du plasma, bien qu'en minorite dans ce compartiment sanguin in vivo. L'analyse biologique de l'isolat viral a confirme son monocytotropisme associe a un phenotype si, suggerant qu'aux stades tardifs de l'infection les monocytes circulants pourraient constituer un reservoir de variants hiv-1 aux proprietes cytopathiques

  • Titre traduit

    In vivo infection of blood monocytes with the human immunodeficiency virus type 1: genetic and biological analysis of a monocytotropic variant


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 f.)
  • Annexes : Bibliographie

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 93/GRE1/0114
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.