Photopiles de haut rendement en silicium multicristallin

par QUANG NAM LE

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Michel Rodot.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie deux types de photopiles solaires au silicium polycristallin (multicristallin), sur lesquelles des perfectionnements notables ont ete apportes pour elever leur rendement de conversion: 1) les photopiles epitaxiques, dont la zone active est une couche mince deposee sur un substrat de silicium metallurgique: grace a l'optimisation du champ arriere a l'interface substrat/zone active et a une texturisation produisant un certain confinement optique, on a porte le rendement a 12%; 2) les photopiles de haut rendement: partant d'une structure conventionnelle base/emetteur/couche antireflet/contacts metalliques serigraphies, on a ameliore: i) la base par un traitement de piegeage des impuretes, ii) le contact arriere par le depot d'une couche surdopee en bore, iii) l'emetteur, qui a ete aminci et passive par oxyde. Le rendement est porte 15. 6%. Les travaux d'ordre technologique ont ete completes par une analyse des parametres de recombinaison des porteurs, tant en volume qu'en surface, qui a permis d'expliquer quantitativement les resultats obtenus

  • Titre traduit

    High efficiency solar cells based on multicrystalline silicon


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 184 P.
  • Annexes : 107 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.