La france et le pacte de la societe des nations : le role du gouvernement francais dans l'elaboration du pacte de la societe des nations, 1914-1919

par Scott G. Blair

Thèse de doctorat en HISTOIRE

Sous la direction de Maurice Vaïsse.

Soutenue en 1992

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le role du gouvernement francais dans l'elaboration du pacte de la sdn n'a pas ete suffisamment considere. Entre 1914 et 1919, ce role fut caracterise par reticence et ambivalence. D'un cote, aucun gouvernement n'affichait pendant la guerre un soutien actif, inconditionel ou persuasif a l'idee de creer une sdn pour garantir la securite de la france et la paix internationale. D'in autre cote, chaque gouvernement poursuivait discretement, et pour diverses raisons politiques, l'idee de la sdn, et cela particulierement sous les ministeres de ribot et clemenceau. Il fut cree en 1917 une commission, sous la direction de leon bourgeois, chargee d'elaborer la these francaise d'une sdn efficace. Or, pendant la conference de la paix de paris, la diplomatie francaise en matiere de la sdn fut affaiblie par cette ambivalence. Les divergences de vues entre les conceptions francaises et anglo-ameri caines de la sdn, ainsi que les mauvaises relations entre clemenceau et bourgeois d'une part, et entre bourgeois et wilson d'autre part, ont contribue a cette affaiblissement. Profitant de ce conflit interne, les anglo-americains ont forge, a huit cklos, un front commun pour imposer et faire adopter a la conference de la paix le pacte final de la sdn-pacte qui ne temoignait pas de l'influence des francais et qui ne raillait pas leur confiance.

  • Titre traduit

    France and the govenant of the league of nations. The role of the french governement in the drafting of the leage covenant. 1914-1919


  • Résumé

    Sufficient historical attention has not been paid to the role of the french governement in the elaboration and drafting, between 1914 and 1919, of the covenant of the league of nations. This role was one of reticence and ambivalence. On one hand, no wartime government gave active, unconditional or persuasive support for the idea of creating a league in order to guarantee french security and international peace on the other hand, for diverse political reasons, each government quietly pursued the league idea, particularly those of ribot and clemenceau. A committee, directed by leon bourgeois, was created in 1917 to drait a plan reflecting the french viewpoint of an effective league. This ambivalence, along with the divergent views between the french and anglo-american conceptions of the league, as well as with the poor and distrustful relations between clemenceau and bourgeois, and later btween bourgeois and wilson, all weakened french league diplomacy during the paris peace conference. This permitted the form ation of a secret, anglo-american front that was able to impose and win international acceptance of the final league covenant-a document in which the french had little input and even less confidence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 92 ! 11

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-1100
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15866-<1,2>
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.