Contribution à l'étude d'une rickettsiose de la coquille Saint-Jacques, Pecten maximus (mollusca bivalvia)

par Ghislaine Le Gall-Reculé

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Paul Nival.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    A la suite de mortalites dans la population de coquilles st-jacques, pecten maximus, de la baie de st-brieuc, un procaryote intracellulaire a ete mis en evidence dans les branchies et apparente a l'ordre des rickettsiales sur la base de criteres ultrastructuraux. Un protocole de purification, reposant sur des centrifugations differentielles et isopycniques, a ete elabore. Les proteines constitutives majeures et plusieurs activites enzymatiques ont ete caracterisees. Des anticorps polyclonaux et monoclonaux ont ete prepares et appliques a des immunodiagnostics de la rickettsie. Des fragments de restriction de l'adn du procaryote ont ete clones et analyses en tant que sondes. Plusieurs fragments ont ete sequences et des oligonucleotides specifiques ont ete synthetises et utilises comme amorces selon la technique de pcr. L'application de plusieurs de ces methodes et reactifs de caracterisation a ete validee pour d'autres rickettsies de pectinides. L'epidemiologie de la rickettsiose a ete etudiee d'un point de vue spatio-temporel. A l'echelle europeenne, les taux et les degres d'infection se sont averes tres differents. En baie de st-brieuc, la disparition des animaux les plus infectes est apparue concomitante avec les mortalites a la fin de l'hiver. La transmission horizontale du procaryote a ete etablie dans le milieu et au laboratoire. L'impact de la rickettsiose sur la physiologie de l'hote se traduit par un bilan energetique negatif chez des animaux fortement infectes maintenus a base temperature. Il a ete demontre que les hemocytes de p. Maximus sont capables de produire des radicaux toxiques de l'oxygene lors de la phagocytose de particules, mais la rickettsie interfere avec le processus microbicide. Ces resultats sont en faveur chez p. Maximus de l'hypothese d'un role pathogene de la rickettsiose

  • Titre traduit

    Contribution to the study of a rickettsiosis of the saint-jacques scallop pecten maximus (mollusca: bivalvia)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 215 REF

Où se trouve cette thèse\u00a0?