Étude d'une cellule de commutation à interrupteurs bidirectionnels bicommandables : une étape vers le convertisseur direct généralisé

par Christophe Jaunay

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de Christian Glaize.

Soutenue en 1991

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    L'interrupteur bidirectionnel bicommandable bloque des tensions positives et négatives. A l'état passant, il accepte des courants positifs ou négatifs. De plus, il est commandable a l'ouverture et a la fermeture. Il constitue l'interrupteur le plus général. Ces interrupteurs sont associes pour former la cellule élémentaire d'un convertisseur direct généralise. A cause de la topologie du commutateur, les composants subissent des surtensions et/ou des surintensités lors des changements d'état du convertisseur. Une stratégie de commande est proposée pour approcher la commutation entre deux interrupteurs bidirectionnels est alors équivalente a celle entre un transistor et une diode. La cellule élémentaire réalisée est mise en ouvre dans deux convertisseurs monophasés ac/ac. Le premier génère a sa sortie une tension efficace constante et égale a 48v, le courant nominal est le 12a. Le second est employé pour améliorer le facteur de puissance au niveau du réseau. Des améliorations de la stratégie de commande sont possibles. Deux voies d'investigations sont présentées. Dans l'une l'interrupteur bidirectionnel bicommandable est décompose en deux interrupteurs trois segments. Dans l'autre, la generalite de l'interrupteur bidirectionnel bicommandable est conservée; un seul interrupteur est commande, son changement d'état provoque la commutation de l'autre interrupteur

  • Titre traduit

    Study of a commutation cell using bidirectional and biocontroled switches : a stage towards the generalized direct converter


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (121 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 118-121

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 91INPT025H/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1991INPT057H
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.