La construction de l'opinion publique dans le sondage : de la question au discours de reformulation

par Jeannine Richard-Zappella

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Bernard Gardin.

Soutenue en 1990

à Rouen .


  • Résumé

    L'importance des sondages d'opinion dans les démocraties modernes justifie une analyse linguistique de ceux-ci, analyse qui a jusqu'ici peu intéressé. Notre travail a porté sur deux moments essentiels du processus complexe qui constitue le sondage : le questionnement et la reformulation. J'ai tout d'abord tente de dégager les postulats de validité sur lesquels reposent implicitement les sondages. Du côté de l'enquête ils sont regroupables autour de trois pôles, un pole relatif à la neutralité de l'interaction sondeur sonde, un pole relatif a la neutralité et a le non orientativite de la question, un pole relatif à la nature de la réponse. Enfin le discours médiatique repose sur le postulat de fidélité du discours rapporte. Le corpus est constitue d'une part de sondages d'opinion (a l'exclusion des sondages électoraux) de la période 1985-1989 et d'autre part de trois ensembles fermes de sondages contrastifs (en synchronie ou diachronie). L'analyse de l'interaction sondeur-sonde fait apparaitre que le sonde se trouve enferme dans une problématique qu'il n'a pas choisie, qui le réduit au rôle d'exécutant, lui refusant tout droit a la dénégation, tout droit a un "tour gratuit", que l'"incomprehension" est de règle dans ce type d'interaction : la signification et la référence étant inséparables de l'usage social du mot. La description des questions de sondage fait apparaitre une grande diversité que nous avons tente de modéliser. Il ressort globalement que bien souvent cette question oriente fortement, de par sa thématisassions, sa lexicalisation, ses présuppositions et ses modalisations, la réponse fournie. La valeur orientalise de certaines formes comme "est-ce que", "diriez-vous". . . A pu être testée. Il fallait ensuite nous tourner vers l'espace médiatique le lieu de reformulation du sondage, de diffusion du savoir social (mais aussi d'origine du sondage). Dans ce lieu, nous nous sommes intéressée aux

  • Titre traduit

    The opinion poll : from the questioning to the reformulation of the answers


  • Résumé

    Linguistic analysis of opinion polls is justified by their importance in modern democracies. The analysis presented here is based on to two fundamental aspects in a complex process: the questioning and the subsequent reformulation of the answers; certain implicit assertions are defined on which the validity of the poll: the relations between the questioner and the informant are assumed to be neutral; the question is assumed to be not oriented; and the answer is assumed to be representative. Analysis shows is confronted with a problem over which he as no control and that the normal situation is one of lack of understanding. As far as the publication of the results is concerned, the ways of expressing the basic sentence x (says) y are extremely diverse in spite of its poverty. The informers may be referred to as "55%" of the population as "the French" or as "the public opinion". The verbs used are also extremely diverse, for example the informers may "know", "want" or "demand". The points of view of the different actors are analysed, and this shows the importance of the role of the opinion in modern society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Centre Doc Recherche (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1990 RIC
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section Lettres-Sciences.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XA8884
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.