Le problème de la négation dans la philosophie de la volonté de Paul Ricoeur

par Barnabé Vigan

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de André Jacob.

Soutenue en 1990

à Paris 10 .

Le jury était composé de Jean Greisch, Jean-Luc Petit.


  • Résumé

    La philosophie de la volonté concerne le sens vrai des fonctions pratiques et affectives de la conscience. Dire : "je veux" signifie : 1) je décide, 2) je meus mon corps, 3) je consens. Mais cet enchainement des niveaux de signification va de soi au plan phénoménologique, il n'est pas immédiat aux plans existentiel et historique. Le problème de la négation se pose déjà dans le passage du plan phénoménologique au plan existentiel. Notre étude se limite à ce seul passage-la et ne considère donc pas le rapport du sens à l'histoire. La manifestation des significations fondamentales du vouloir n'annule pas cette autre possibilité fondamentale de l'homme qu'est la possibilité du non. La négation est une possibilité constitutive de la liberté. Inversement la nécessite essentielle du vouloir ne se laisse pas annuler par le non de la liberté. Le problème de la négation devient celui du rapport harmonieux de ces deux ordres du possible. Mais ceci n'apparait comme tel qu'à partir d'une élucidation préalable d'un ordre plus radical du sens, à savoir l'ordre du mythe et du symbole.

  • Titre traduit

    The problem of negation in "la philosophie de la volonté" (the philosophy of will) by Paul Ricoeur


  • Résumé

    The philosophy of will deals with the true meaning of the practical affective functions of consciousness. Saying :"i will" means : 1) i decide, 2) i move my body, 3) i consent. But while this sequence of levels of meaning is obvious on the phenomenological level, it is not immediate on the existential and historical levels. The problem of negation is set already when passing from the phenomenological to the existential levels. Our study is limited only to this passage and does not consider the connection between the meaning and history. The manifestation of the fundamental meanings of the will does not cancel that other fundamental possibility of man which is the possibility of the "no". Negation is a constitutive possibility of freedom. Inversely, the essential necessity of the will is not concelled by the "no" of freedom; it must even remain a regulating possibility of freedom. The problem of negation becomes that of the harmonious connection bethween two orders of the possible. But this appears as such only from a foregoing elucidation of a more radical order of the meaning, namely the order of myth and symbol.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-300 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T90PA10095

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1990
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA10.LETT.1990
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.