Etude du développement des relations sociales chez de jeunes chevaux

par Marie-Christine Thebaud

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Marie-France Bouissou.

Soutenue en 1989

à Paris 13 .


  • Résumé

    L'étude longitudinale de deux groupes de poulains mâles et de deux groupes de poulains femelles, au cours des deux ou trois premières années suivant le sevrage, a permis de suivre le développement des relations sociales (relation de dominance et relation d'affinité) chez des jeunes animaux élevés en dehors du groupe familial. Les relations de dominance se mettent en place progressivement et sont encore instables à l'âge de trois ans, à l'exception des individus mâles ou femelles dont le rang hiérarchique n'est jamais remis en cause. L'agressivité individuelle est le seul facteur qui soit corrélé avec le rang d'un individu. Durant toute l'ontogenèse, les femelles se montrent plus agressives que les mâles; ceux-ci présentent durant la première année une plus forte activité ludique. Des relations d'affinité existent, particulièrement entre poulains issus d'un même élevage, mais disparaissent au cours des six mois qui suivent le regroupement avec des individus étrangers, au profit d'autres relations d'affinité.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.147-152

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1989 045
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.