Structure et méthode algébriques en informatique musicale

par Marc Chemillier

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Dominique Perrin.

Soutenue en 1989

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le traitement par ordinateur de séquences musicales est étudié algébriquement. Un modèle mathématique formalise les deux relations de base entre éléments d'un texte musical : relation de succession, et relation de simultanéité. Il consiste à définir dans le monoïde libre de la théorie des langages formels muni de sa concaténation, une nouvelle opération de superposition de séquences musicales. Des résultats de reconnaissabilité par automates finis sont présentés. La structure obtenue permet de décrire des phénomènes musicaux et des méthodes de traitement automatique de séquences musicales, parmi lesquels : un algorithme de contrepoint automatique, une fonction de notation musicale assistée par ordinateur, les règles combinatoires de sérialisme, les régularités et symétries de formules musicales ornementales, des calculs de cribles musicaux

  • Titre traduit

    Algebraic structure and method in comuter music


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 155 REF

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 1989 CHE
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.