Individu et société dans le théâtre camerounais

par Jacques Raymond Fofié

Thèse de doctorat en Etudes africaines

Sous la direction de Jack Corzani.

Soutenue en 1989

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Trois grands groupes sociaux parfois antagonistes se distinguant par leur pouvoir financier apparaissent dans le theatre camerounais : le groupe des individus les plus aises, le groupe des individus moyennement aises et le groupe populaire pauvre. Ce theatre presente un certain nombre d'institutions caracterisees par leur recurrence dans les oeuvres : l'administration, la justice, la loi, l'education, le mariage, la politique. De l'etude de ces groupes et de ces institutions on decouvre qu'on a affaire a une societe dualiste, c'est-a-dire a la fois traditionnelle et moderne, mais qui tend vers une societe-synthese. Face a une telle societe les individus reagissent differemment : les uns tels que le boy, l'enfant naturel et la femme apparaissent comme des victimes resignees ou luttant pour une meilleure integration sociale, les autres tournent le dos a leur societe, tendent vers l'occident, font du snobisme social, deviennent des fossoyeurs de leur societe. D'autres encore deviennent des individus deviants, deviants destructifs ou deviants constructifs. Il y a donc conflit entre l'individu et la societe. L'image que donne les oeuvres dramatiques est celle d'une societe atteinte dans son ame et qui a besoin de refection. Cette refection passera necessairement par la redynamisation de certaines valeurs telles que l'amour, la generosite, une justice veritable, la democratie, la liberte, la solidarite. Le theatre camerounais d'abord concu comme ethique, didactique, socio-politique avant de l'etre comme esthetique, et qui est en soi une valeur, s'attelle a cette tache par tous les moyens. Il est un message d'humanis

  • Titre traduit

    The individual and society in cameroonian theatre


  • Résumé

    Three important social groups often antagonistic and distinguishable by their financial power appear in cameroonian theatre: the upper, the middle and the lower groups. This theatre shows a certain number of institutions characterized by their frequent recurrence in the plays: public administration, justice, law, education, marriage and politics. From the study of these social groups and institutions one discovers that the society is dualist, i. E. Both traditional and modern. Its target is a synthesis. In the face of such a society individuals react in various ways. Some like the houseboy, the natural child and the woman appear as resigned victims or victims fighting for a best social integration. Others turn their back to the society, admire the west, become social snobs or grave-diggers of their society. Some become positive or negative deviants. Therefore there is a conflict between the individual and society. Finally, the image of the society drawn from the plays is that of a society whose bases have been destroyed and that needs to be rebuilt. This will be done through redynamisation of values like love, generosity, true justice, democracy, freedom, solidarity. One notices that in its conception cameroonian theatre lays more emphasis on ethics than on aesthetics. For cameroonians it is a value. It tries to rebuild the society by all means. As a whole it is a message of humanism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (727 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.BOR.LETT.1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.