Les femmes algériennes et la guerre de libération nationale en Algérie, 1954-1962

par Djamila Amrane

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Annie Rey-Goldzeiguer.

Soutenue en 1988

à Reims .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de déterminer le rôle des femmes ayant participé à la guerre de libération nationale en Algérie (1954-1962). Les archives françaises et algériennes sur ces évènements n'étant pas encore accessibles aux chercheurs. Il a donc été nécessaire de faire appel a d'autres sources. Le travail a été principalement base sur l'utilisation de deux sources encore inexploitées : le fichier du ministère algérien des anciens combattants et les témoignages oraux des militantes. Par ailleurs des journaux de l'époque ont été systématiquement dépouilles. Les données fournies par 10 949 attestations de militantisme concernant des femmes tirées du fichier des anciens combattants ont permis d'établir grâce a un traitement informatique, des statistiques fiables et de tirer des conclusions sur l'importance numérique des militantes, leur âge, leur répartition géographique, la date de leur engagement, leurs types d'activités, leur détention éventuelle et la mortalité due à la guerre. 88 entretiens de militantes ont été réalisés, enregistrés, décryptés, puis vérifiés par recoupements et recherches. L'authenticité et le vécu de ces témoignages ont apporté la dimension humaine qui manquait aux statistiques. Pour situer dans le contexte historique le rôle joue par les femmes dans la lutte. La première partie de l'étude fait le constat de la situation de la femme algérienne en 1954. Puis, après l'analyse des résultats statistiques ont été étudiés le contexte socio-culturel et les différents terrains de lutte. . .

  • Titre traduit

    The algerian women and the liberation war in Algeria, 1954-1962


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to make out the militant women's participation in algerian struggle for national independence (1954-1962). According to the fact that french and algerian archives with respect to these events are not yet available for researchers, it was necessary to rely on other sources. This work is mainly founded on two sources as far unexploited : the file of the algerian ministry of the war veterans (moudjahidine), and the oral testimonies of militant women. On the other side, the newspapers of the period have been systematically looked through. Data supplied by 10 949 attestations to militancy concerning women registered as war veterans, have made it possible, thanks to a computer treatment, to obtain reliable statistics and draw some conclusions concerning the number of militant women, their age, geographic location, date of enrolment, sorts of activities, eventual detention and mortality owing to the war. 88 interviews of militant women have been done, recorded, deciphered, then verified by cross-checks and researches. These live witnesses, by their authenticity, have made up for the human dimension lacking in the statistics. With a view to replace in a historical context the women's participation in the war, the first part of this work consists in a statement of algerian women's situation in 1954. Then, after an analysis of statistical results, the social and cultural background has been studied,. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (857 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.