Scriptores historiae augustae : maximini duo iuli capitolini : edition critique

par Olivier Desbordes

Thèse de doctorat en Etudes latines

Sous la direction de Jean-Pierre Callu.

Soutenue en 1988

à Paris 10 .


  • Résumé

    Prenant son point de départ dans les travaux d’Ernst HOHL, de Susan H. BALLOU et de Blanche B. Boyer, et fondée sur une étude d'ensemble de la tradition manuscrite, cette Edition de la VITA MAXIMINORVM établit dans le détail le classement des différents groupes de manuscrits. L’archétype carolingien est au point de départ de deux lignées: la première a donné le jour à l'ancêtre des Vaticans Palatins latins 899 et 886; elle était connue dans ses grandes lignes, mises au point par HOHL; ayant refait nous-même le travail, nous avons fixe la position des témoins de ce rameau dont il ne faisait pas état, affine et redresse ses propositions. La seconde lignée a donné naissance à une copie, soumise très tôt à une révision attentive et qui a abouti à quatre branches; d'une de ces branches est sortie, après recension, une sous-famille qui se divise en deux sections de trois et cinq témoins. L’étude du texte de la VITA MAXIMINORVM a permis d'examiner dans le détail ces deux recensions, de voir quel genre d'améliorations - ou d'outrages - elles ont fait subir au texte.

  • Titre traduit

    Scriptores historiae augustae : maximini duo iuli capitolini : a critical edition


  • Résumé

    Starting from the research work done by Ernst HOHL, Susan H. Ballou and Blanche B. Boyer, and based on a full study of the manuscript tradition, this edition of the VITA MAXIMINORUM establishes a detailed classification of the various groups of manuscripts. The Carolingian archetype splits into two classes: the first one produced the common ancestor of the two Vatican, Pal. Lat. 899 and 886; it was known in its main outlines, worked out by HOHL; having undertaken this study ourselves, we have determined the position of the witnesses of the group he did not mention, refined or emended his propositions. The second line of descent generated a copy which was soon thoroughly revised and fell into four branches; after recension one of them led to a sub-group divided into two sections of three and five witnesses. The study of the text of the VITA MAXIMINORUM has allowed an investigation of these two recensions in order to track down the improvements or deteriorations - they produced.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (367 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.355-367.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7483

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1988PA100146
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.