Rupture et convergence des savoirs sur le corps et la maladie

par Christine Durif

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Louis-Vincent Thomas.

Soutenue en 1988

à Paris 5 .


  • Résumé

    Notre société est caractérisée par la dissociation des savoirs légitimes scientifiques et illégitimes profanes. Ainsi au travers des discours profanes et scientifiques sur le fonctionnement physiologique et physiopathologique recueillis lors d'interviews et d'enquêtes par questionnaires effectues auprès de la population lyonnaise (malades, médecins, paramédicaux, chercheurs et journalistes), nous avons eu comme première intention de circonscrire et d'analyser dans leurs fondements et leurs fonctions respectives chacun de ces modes d'appréhension et de compréhension sur le corps et la maladie. Mais au-delà de leurs spécificités, nous les avons observés dans leur inévitable interaction : dans quels lieux, de quelle manière et selon quels codes cohabitent-ils ? Au sein des mouvements du scientifique profane et du profane au scientifique, nous avons ainsi relevé les distances qui les séparent radicalement, ainsi que les formes et types d'alliance qui les unissent. Nous avons encore note les zones fragiles de leurs influences mutuelles, les points forts de résistances, les espaces ou les compréhensions et les discours deviennent communs, les occasions ou la rationalité scientifique fait irruption dans l'imaginaire profane et les instants, quelquefois brefs, souvent tenaces, ou le profane s'inscrit dans le scientifique comme en un effet de contamination. La progression et l'autonomisation de plus en plus importante du savoir médical scientifique nous a entrainés immanquablement vers la question de la diffusion des connaissances scientifiques, et de l'influence de la pensée médicale. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (632 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 597-624

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-1408
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13690-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.