Modalités d'obtention de protoplastes à partir du pollen : application au palmier à huile

par Marie-José Villegas

Thèse de doctorat en Développement et amélioration des végétaux

Sous la direction de Yvette Dattée.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'obtention de protoplastes à partir du gamétophyte mâle trouve des utilisations aussi bien dans des programmes d'haploïdisation que de fusion. L'isolement de tels protoplastes a été tenté sur le pollen mature (bicellulé) du palmier à huile (Elaeis guineensis). A partir du pollen germé, c'est en appliquant sur les tubes polliniques simultanément, plasmolyse et digestion enzymatique, qu'un isolement rentable de protoplastes a pu être obtenu. A partir du pollen mature non germé, l'incubation enzymatique permet une digestion au niveau d'un des trois pores germinatif impliquant la libération de protoplastes. La population de protoplastes ainsi obtenue est très hétérogène ; les protoplastes sont de tailles variables entraînant des contenus cytoplasmiques et nucléaires différents. Les colorations au calcofluor white tendent à montrer que l’élimination des parois polliniques autour des protoplastes est compléta. L'obtention de protoplastes en conditions stériles a été rendue possible par désinfection de fleurs mâles, et des mises en culture ont pu être tentées. Les paramètres testés au cours des mises en culture sont ceux couramment analysés. Une des principales particularités du milieu de culture réside dans l'utilisation du lactose comme source d'éléments carbonés. L'aspect des protoplastes en culture est assez poche de celui de protoplastes de cal (non chlorophylliens, nombreuses travées cytoplasmiques). Ces protoplastes ont évolués jusqu’au stade 4 noyaux après 48 heures de culture, sans jamais poursuivre leur développement au-delà. Des extractions de noyaux à partir des protoplastes fraîchement isoles ont permis d'obtenir les noyaux végétatifs et les noyaux reproducteurs souvent encore inclus dans la cellule génératrice. L’isolement de protoplastes de pollen a donc pu être mis au point d'une manière répétable en conditions stériles. Les perspectives d'utilisation de ces protoplastes haploïdes sont nombreuses et variées puisqu’elles touchent aussi bien des domaines appliqués que fondamentaux.

  • Titre traduit

    Protoplasts from pollen : application to oil palm


  • Résumé

    Protoplasts from male gametophyte can be used either in haploidisation programs or in fusion manipulations. The isolation of such protoplasts has been tested with mature pollen (bicelluled) of oil palm (Elaeis guineensis). From germinated pollen, protoplast isolation can be obtained by applying simultaneously plasmolysis and enzymatical digestion, onto pollen tubes. From non-germinated mature pollen the enzymatical incubation allows a digestion of one of the 3 germinal apertures which leads to the exit of protoplasts. By this way, the protoplast population is very heterogeneous in their size, involving different cytoplasmic and nuclear contents. Calcofluor white colorations showed the complete elimination of the pollinique walls around the protoplasts. The disinfection of male flowers was necessary to obtain protoplast isolation in sterile conditions and various protoplast culture conditions have been tested. The parameters tested during the culture are those generaly analysed. One of the main particularity of the culture medium is the use of lactose as the source of carbohydrated elements. The protoplasts in culture looked like callus protoplasts non chlorophylian, many cytoplasmic streams. These protoplasts evolved up to four nuclei after 48 h of cultural without further development. When nucleus extractions were done just after protoplast isolation, it was possible to collect vegetative and reproductive nuclei. The latter ones were often included in the generative cells. So, isolation of pollen protoplasts has been settled down in repeatable and sterile conditions. The prospects for the use of such haploid protoplasts are numerous and various since they bring through either applied or fundamental fields.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (97 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 81-97

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)484
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034820
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.