La notion de lyrisme : définitions et modalités (1829-1913)

par Jean-Michel Maulpoix

Thèse de doctorat en littérature française

Sous la direction de Louis Forestier.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette recherche s'attache à cerner la notion confuse et suspecte de lyrisme. -La première partie s'intéresse à son origine et son apparition. Le rappel de l'étymologie et des mythes relatifs à la lyre met en lumière une figure du lyrisme comme tension et "polemos" entre des forces contradictoires. L’observation des termes qui avaient désigné dans la poétique classique la puissance qui inspire et anime le discours (enthousiasme, fureur, sublime. . . ) esquisse ensuite la généalogie de cette notion, articulée aux champs sémantiques du religieux, du passionnel et du rhétorique. Enfin l'étude du contexte de son apparition et de ses premières occurrences, vers 1829, la rapporte aux débats du romantisme. -Dans la deuxième partie, elle est étudiée chez une trentaine d'auteurs qui en ont fait en emploi significatif, du sortir du romantisme a la "crise des valeurs symbolistes" (1850-1913). Il paraissait en effet judicieux d'observer son évolution dans une époque travaillée par une crise du sujet et des formes d'écriture. -La troisième partie aborde sa poétique. Des formes traditionnelles (ode, élégie, chanson. . . ) ou modernes (prose poétique, poème en prose), ainsi que des procédés typiques (répétition, exclamation, développement) sont présentés. Sa thématique singulière (amour, temps, mort, nature) est observée ensuite, tout comme la localisation du sujet et du chant lyrique, à laquelle s'associent des valeurs d'architecture, d'intimité et d'ouverture. Enfin, l'on aboutit à une réflexion sur l'expérience existentielle que le lyrisme suppose : relations avec la subjectivité (sujet, voix, émoi), la religiosité (grandeur, célébration), et la parole (du cri au chant). -Cette recherche insiste sur les idées d'élévation et de ravissement du sujet dans le langage, essentielles à la définition du lyrisme en qui elle invite à reconnaitre le principe actif de la poésie.

  • Titre traduit

    The notion of lyricism : definitions and modalities (1829-1913)


  • Résumé

    This work constitutes an attempt to clarify the somewhat suspect notion of lyricism. The first part is concerned with tracing its origin and first occurrences. Etymology and various myths about the lyre are called upon to bring into focus one specific aspect of the notion which may be defined in terms of tension and "polemos" between opposite forces. Such terms as used in verse of the classical period to refer to the source of inspiration and speech ("enthousiasme", "fureur", "sublime") are then analysed to serve as a basis for a genealogy of the notion, as encountered in religious writings, rhetorics, and in the discourse pertaining to the passionate. Only then are the contexts of its very first occurences (circa 1829) brought in to bear on these controversis which arose during the romantic period over poetic creation. The second part centers on the most significant instances of usage of the notion to be found in the writings of some thirty authors from a period which begins with the demise of romanticism and ends with the crisis of symbolicism (1850-1913). A period so moved by a crisis of the subjectivity and of the forms of writing seemed to be the best possible chance for the task at hand. The third part deals with poetics. Traditional (the ode, the elegy, the song) or modern forms (poetic prose, prose poems) as well as typical devices (repetition, exclamation, elaboration) are presented. Next its peculiar themes are taken up (love, time, death, nature) along with the matter of the localization in space and time of the subject, which is in connection with architectural values and values of intimacy and of opening up of the space. Reflexions on the existential nature of the experience presupposed by lyricism form the last part, taking as their object the relation with subjectivity (subject, voice, emotion), religion (greatness, celebration) and speech (from the cry to the song). Throughout this study, lyricism is equoted with elevation and ravishment of the subject lost in the language and presented as the active principle of poetry.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (826 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.781-803. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7239

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 2004
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-331
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-734
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.