Echanges, pouvoir et représentations : côte ouest de Madagascar : Menabe, royaume Sakalava du Sud, actuelle préfecture de Mondorova

par Suzanne Chazan-Gillig

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Georges Balandier.

Soutenue en 1987

à Paris 5 , en partenariat avec ORSTOM (France) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les transformations sociales enregistrées dans la partie centrale de la côte ouest de Madagascar (morondava-mahabo) et nord (belo-manambolo), d'initiative étatique ou paysanne étaient le produit d'une dialectique de la parenté-territorialité analogue au schéma originel de constitution du menabe sakalava. Les formations villageoises créées depuis la colonisation et l'indépendance, témoignaient genetiquement et structurellement de la pertinence spatiale-temporelle du menabe de ndriandahifoutsy devenu entre 1958-1972 préfecture de morondava. Les thèmes idéologiques du pouvoir actifs des contradictions jouées a l'occasion des cérémonies tromba (possession) fitampoha (dynastiques), relatifs aux mythes misara et vazimba, révélaient le passage de la société civile à l'état dans les formations concurrentes merina et sakalava. Ils avaient cette fonction symbolique d'entretenir une continuité idéologique du pouvoir social et d'état dans la géopolitique des échanges et la bipartition des rôles économiques et sociaux des masy (devins) et fonctionnaires locaux ou nationaux. Les rapports de parente et d'alliance institues dans la relation ziva à propos de l'élevage et la riziculture complémentairement associes, le code secret des légitimités gère par les masy, apparaissaient comme une sorte de radicalisation préalable aux processus de désintégration, d'individualisation observes dans les rapports étranger-notables et administration. Dans ces conditions, les différenciations ethniques, de caste et lignagères passées de la société rurale étaient réinterprétées, fondaient des stratégies spatiales à "géométrie variable" utiles au sens préférentiel des échanges et la fin du régime du président.


  • Résumé

    The social changes observed in the central part of the western and northern coast of Madagascar (morondava-mahabo and belo-manambolo), either initiated by the state or by rural society, were the result of a dialectic relation between kinship and territory, similar to the original structure of the menabe-sakalava kingdom. The village communities set up since colonization and independance gave genetic and structural evidence of the space-time relevance of ndriandahifoutsy's menabe which became morondava prefecture between 1958 and 1972. The ideological themes of power contradictions displayed in tromba (possession) and fitampoha (dynastic ceremonies) and relevant to misara and vazimba myths, disclosed the passage of civil society to the state in competing sakalava and merina formations. They had the symbolic function of keeping up the ideological continuity of social and state power in exchange geopolitics and the distribution of social and economic roles between the masy (soothsayers) and local and national civil servants. Kinship and alliance connections set up by ziva relation with regard to cattle breeding and rice growing complementary association, as well as the secret code of legitimation run by the masy, appeared as some sort of radicalization previous to disintegration and individualization processes observed in relations between foreigners, rural leaders and administration. In this case, ethnic, caste and lineage differentiations of past rural society were to be reinterpreted and set up.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (341, 258, 181 p.-[9 cartes])
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. fin vol. 1

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CEAF B 11510 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-561
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-126
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13005-<1 À 4>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.