La coopération politique au sein de la Communauté européenne en face des problèmes du Proche-Orient

par Tollys Bebo

Thèse de doctorat en Histoire du 20e siècle

Sous la direction de Pierre Gerbet.

Soutenue en 1987

à Paris 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les six Etats membres du marché commun, à la fin des années 1960 envisagèrent l'approfondissement de la Communauté économique européenne, - après l'achèvement et face à l’élargissement - dans la coordination de leurs positions à l’égard des problèmes importants de politique étrangère. La coopération politique européenne, système de consultation intergouvernementale adopté le 27 octobre 1970 à Luxembourg, sera l'organe approprié répondant à cette étape du développement de la Communauté européenne. Dans son cadre et à l’égard du Proche Orient, une région où se conjuguent leurs intérêts économique, politique et diplomatique, les pays communautaires s'essayèrent à faire la preuve de leur capacité concrète d'initiative et de réaction face aux événements. Au sein de la coopération politique européenne, ils s'efforcèrent de coordonner leurs positions nationales et cherchèrent à s'affirmer comme une entité distincte avec la volonté de jouer un rôle autonome au Proche Orient. Mais face aux problèmes proche-orientaux, les limites d'une coopération politiques au sein de la Communauté européenne apparurent nettement. Ainsi l'identité européenne recherchée aura eu tendance à se définir essentiellement par opposition ou assimilation à l’égard des Etats- unis et les relations avec ces derniers en limitèrent le sens. Par ailleurs, la coopération politique européenne fonctionna plus comme un cadre de négociation qu'une institution. Et les réalités nationales continuent de peser plus que l'engagement à l'Europe communautaire. Des raisons qui expliquent parfois la paralysie d'une initiative européenne ou l'inefficacité de la contribution de la CEE à la résolution des problèmes du Proche Orient

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (337 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 302-330

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFL 200243/1987/254
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 87 ! 19
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-296
  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 10453
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 12691
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-283
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 142
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.