L'Industrie du prêt à-porter en France

par Solange Montagné-Villette

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de André Fischer.

Soutenue en 1987

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le prêt-à-porter-ou fabrication industrielle de vêtements de qualité- est une activité récente mais en pleine mutation. Aux incessants changements de modèles qu'impose la mode s'ajoutent depuis une vingtaine d'années des contraintes économiques et commerciales nationales et internationales. En outre, depuis cinq ans, des bouleversements technologiques fondamentaux remettent en cause les processus de fabrication et les structures financières des entreprises. La petitesse des entreprises, la faiblesse des investissements, la diversité des productions (haut ou bas de gamme, prêt-à-porter masculin ou féminin. . . ) et des techniques utilisées en font un secteur original et hétérogène occupant une place particulière dans l'industrie française. Traditionnellement considérée comme une industrie de main-d’œuvre employant des femmes peu qualifiées, le prêt-à-porter s'oriente aujourd'hui dans deux voies opposées pour résister à la concurrence internationale. D'une part, les technologies nouvelles, la sous-traitance, la concession de licences, transforment la nature des productions et des emplois ainsi que la structure interne des entreprises et contribuent à l'intégration du prêt-à-porter dans le système industriel moderne. D'autre part, le développement d'un circuit productif parallèle souple fonde sur le travail à domicile, le travail clandestin et la fraude constitue une sorte d'"adaptation" aux besoins des consommateurs et des commerçants. Mais ce système productif qui minimise artificiellement la concurrence repose sur le non-respect des lois et du code du travail et s'apparente plus à un artisanat archaïque qu'a une véritable industrie. Cette double évolution modifie la localisation actuelle des lieux de production; aux localisations anciennes (Nord-Pas-de-Calais, Rhône-Alpes) reposant sur la proximité de la matière première tissu et de la main-d’œuvre succèdent des implantations récentes fondées sur la modernisation du matériel (choletais) ou le travail clandestin (côte d'azur). Enfin, la domination de paris qui rassemble plus de la moitié des entreprises françaises s'explique par l'originalité de ces entreprises : en privilégiant la création et la commercialisation et en déléguant la fabrication aux sous- traitants de province, elles étendent leur pouvoir de commandement à tout le territoire.

  • Titre traduit

    The ready-to-wear industry in France


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (839 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 87 ! 7
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 1601-<1>
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 1601-<2>
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 1601-<3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-423
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.