Mesure de la section efficace de photoproduction de beauté en photons réels

par Yves Zolnierowski

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Pierre Borgeaud.

Soutenue en 1986

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Jacques Haissinski.

Le jury était composé de Pierre Borgeaud, Jacques Haissinski, Jean-Pierre Burq, Jean-Jacques Aubert, Murat Boratav, Michel Fontannaz.

Les rapporteurs étaient Jean-Pierre Burq.


  • Résumé

    Pour mesurer la section efficace de photoproduction de quarks b avec un faisceau de photons réels, la collaboration NΛ14 a réalisé une expérience de type " beam dump". La mise en évidence de muons de grande impulsion transverse et plus spécifiquement de dimuons de même signe provenant d’une double désintégration semileptonique (désintégration semileptonique du quark b ct de l'antiquark charmé issu de l'autre hadron beau) est la signature la plus claire de la production de quark b. Les données ont été normalisées en utilisant les mésons J/psi reconstruits et les sections efficaces de photoproduction de cette particule mesurées par cette collaboration lors d'une expérience précédente. Une luminosité intégrée de 2,9 picobarn moins un correspondant à des photons de plus de 85 GeV d'énergie a été accumulée en une vingtaine de jours de prise de données. Notre expérience n’a découvert aucun signal de photoproduction de quarks b ce qui permet d’exclure un effet de seuil renforçant la section efficace au voisinage de seuil de production. Ceci est conforme au modèle de fusion photon-gluon qui décrit la photoproduction de particules de saveur lourde en chromodynamique quantique. L'analyse du signal de dimuons conduit à une limite supérieure de 2 nanobarn à 90 pour cent de niveau de confiance. Si l'on se restreint aux dimuons de signe négatif qui sont moins sensibles aux rapports de branchement des particules charmées, nous obtenons une limite de 4 nanobarn à 90 pour cent de niveau de confiance. L'analyse montre que l'origine des dimuons de même signe observés est liée à la photoproduction de particules charmées.

  • Titre traduit

    Measure of the cross section of photoproduction of b quarks with real photons


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 192-200

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1986)384
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034392
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.