L'expérience administrative coloniale au Congo belge et au Congo français : essai sur le mimétisme administratif

par Tutu-de-Muko Tumba

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Yves Prats.

Soutenue en 1986

à Paris 9 .


  • Résumé

    Avec l'implantation du colonisateur en Afrique, le régime juridique colonial se substitue aux institutions traditionnelles. L’administration indirecte pratiquée par les belges au Congo belge, si elle est favorable au maintien des chefferies traditionnelles, elle contribue en effet à leur dégradation. L’administration directe lorsqu'elle est pratiquée par les français au Congo français, elle détruit les structures traditionnelles. Par leur présence et leur action, les administrations coloniales ont été un élément perturbateur des anciens équilibres. Elles ont introduit une nouvelle manière d'agir et de penser. Lorsqu'ils accèdent à l'indépendance, le zaïre et le Congo, n'ont pu faire que d'hériter des structures administratives mises en place par le colonisateur. Le mimétisme, pèche originel des nouveaux états a fait peser sur leur développement ultérieur une hypothèque. Les différentes reformes administratives entreprises n'ont pas pu donner des résultats escomptes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.