L'apport des techniques de culture in vitro dans les programmes d'amélioration du cotonnier Gossypium sp

par Medhat Refaat-Chahbandar

Thèse de doctorat en Sciences naturelles

Sous la direction de Yves Demarly.

Soutenue en 1985

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail analyse les possibilités d’exploitation de diverses techniques de culture in vitro chez plusieurs espèces de Cotonnier. Des plantes haploïdes ont pu être obtenues chez Gossypium hirsutum L. Par androgénèse directe à partir de microspores prélevés à des stades précis sur des plantes préconditionnées. L’androgénèse indirecte par néoformation sur cals issus de culture d’anthère n’a pas conduit à l’obtention de plantes haploïdes. L’obtention de protoplastes a pu être réalisée, grâce à l’amélioration des techniques d’isolement, à partir d’explants variés. Les populations de protoplastes montrent des aptitudes différentes à la division en fonction de leur origine. Les meilleurs résultats ont été obtenus avec des protoplastes issus d’embryons zygotiques de graines immatures qui permettent de dépasser les stades de développement habituellement observés jusqu’au stade cal. Différentes techniques d’hybridation in vitro, en présence ou non des tissus stigmatiques, ont conduit à l’obtention d’hybrides interspécifiques Gossypium hirsutum L. (4n) x Gossypium barbadense L. (4n). La fécondation d’ovules isolés a rendu possible l’obtention d’embryons hybrides de Gossypium hirsutum (4n) x Gossypium herbaceum (2n). La fusion somatique, dont les premières étapes ont été réalisées, doit permettre de lever d’autres barrières d’incompatibilité. L’insertion de certaines de ces méthodes dont les programmes d’amélioration du Cotonnier est envisagée.

  • Titre traduit

    The contribution of in vitro culture techniques in programs of cotton improvement Gossypium sp


  • Résumé

    This thesis is concerned with the possibility to exploit different techniques of in vitro culture in different cotton species. Haploid plants were obtained from Gossypium hirsutum L. By the direct androgenesis from well determined stage development of microspores. Plants issued from anther callus did not lead to haploid plants. Protoplasts were isolated by well-developed techniques from differents explants. Protoplasts populations from zygotic embryos and cotyledons showed different division capacity. Best results were obtained from protoplasts of zygotic embryos which permitted to pass the usual stage of development to callus stage. Different techniques of hybridization in vitro with or without stigmatic tissues led to the obtainment of interspecific hybrids between G. Hirsutum L. (4n) x G. Barbadense. L (4n). The fertilization of isolated ovules proved the possibility to obtain hybrid embryos between G. Herbaceum (2n) x G. Hirsutum (4n). First stages of somatic fusion between G. Herbeceum and G. Hirsutum would permit to raise some other barriers of incompatibility between cultivated and wild species. The insertion of these techniques in programs of cotton improvement is envisaged.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191-XVII p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. I-XVII

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1985)120
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-033948
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.